DE L’IMMORTEL MARIEN NGOUABI A L’IMMORTEL PARFAIT KOLELAS( 18 MARS 1977-21 MARS 2021)

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas  à deja perdu disait Bertolt brecht » à l’instar du traître TSATY MABIALA,  cet homme au ventre plein qui sonne bien auprès de son maître Denis SASSOU-NGUESSO , que le ventre creux du peuple qui sonne mieux dixit le vieux sage Korobo MATSOUANISTE.

En 1977,  après un élogieux  discours  devant les femmes de l’URFC le 8 mars  en attendant le prochain congrès  du PCT ,  où il était question  du grand   déballage qui exposerait   tous les cadres  pestiférés de la ligne droitière et  liquidationiste , stratagème  dont le grand manitou  Sassou-Nguesso fut le manipulateur .

Le Commandant – President  Marien NGOUABI ,  qui trouvât tragiquement  la mort aux environs  de  14h30mn de cette maudite  journée ,   n’a toujours pas de sommeil éternel apaisé , car  ces lâches assassins qui en réalité se trouvaient dans  sa cour  , n’ont toujours pas été débusqués  par les deux sécurocrates encore vivants que  sont  ,   Florent NTSIBA et Denis SASSOU-NGUESSO.

Ces deux personnages ,  qui continuent de hanter le paysage politique congolais avec  leurs lots de malheurs , se retrouvent encore quarante quatre ans après  , dans une troublante , sombre et dramatique affaire de meurtre prémédité, maquillé en mort naturel  dont ils ont le secret.

Ces deux metteurs en scène de fiction politique ,  dont les prouesses rappelleraient le grand Hitchcock , sembleraient s’être trompées  de vocation au regard des scénarios   hollywoodiens qui caractérisent tous les crimes politiques  , qui ont marqué et qui marquent encore leur parcours macabre sur la scène publique.

Voilà qu’en   2021 ,  un autre mois de mars  ,  l’histoire se répète, Parfait KOLELAS , dans  ces manières imprévisibles  semblait mettre en déroute son ancien allié d’hier   Denis  SASSOU -NGUESSO, dans ce qui aurait pu apparaître  comme une formalité,   mais c’etait  sans prendre du recul sur la vraie nature de  l’homme , qui peut changer d’attitude en fonction de ses intérêts.

C’est ainsi que surgira ce trublion  porte parole , un certain Firmin AYESSA GOEBBLES du Führer NTSAFOU-EBEMBE,  pour lancer une fatwa  contre  ce concurrent  pré- cité, pour soit – disant non respect au pacte consenti , sachant en réalité leur incapacité à accepter et à respecter la différence .

Mon vieux ,  quel ressemblance avec l’assassinat du Commandant  Marien NGOUABI,   dans lequel le personnage  central  mis en cause est toujours le même , comme quoi  il faut  la résurrection de l’inspecteur Colombo pour nous  révéler les véritables acteurs de ces rocambolesques assassinats.

Si pour Marien NGOUABI , SASSOU-NGUESSO et  Florent NTSIBA, n’osent pas avouer leur responsabilité alors , qu’ils étaient  chargés de  sa sécurité  pour Parfait KOLELAS, les choses paraissent  claires et accablent  le duo SASSOU – AYESSA   ,  et dans une  moindre mesure ses parrains français.

Les propos de AYESSA- GOEBBLES , sont sans équivoques et le mettent  directement responsable de la mort de Parfait KOLELAS,  car   explicitement indicatifs.

Sinon pourquoi,  aurait- -il  tenu ce genre de propos dont   la suite  a  produit des manifestations que  nous connaissons.?

Comment nier une telle coïncidence ?

A tout point de vue ,  les conclusions du professeure Francine NTOUMI,   qui a été recommandée  par  l’ambassade de France au Congo ,  pour effectuer les  tests    du Covid 19   sur la victime ,   qui  du reste  se sont révélés  positifs,  laissant  pantois plus d’un observateur sur la suite qui a été réservée à la dépouille en arrivant sur le territoire Français  où le règlement  interdit toute autopsie  dans ce genre de cas.

Quel est ce  Covid 19 ,  qui ne  cible qu’une seule personne de l’ entourage ?

Encore une fois , le tandem SASSOU – NTSIBA  devenu un triumvirat élargit à AYESSA , vient d’assassiner lâchement Parfait KOLELAS, comme ils avaient fait auparavant  pour Marien NGOUABI en mars 1977,  qui lui aussi s’était débattu en mourant l’arme à la main , arme avec lequel il fut enterré pour continuer à traquer ses bourreaux dans l’au- delà.

De même  ,Parfait KOLELAS  a fait montre la même pugnacité avant de rendre l’âme , à travers ses phrases qui résonnent encore dans l’esprit des congolais meurtris par cet  énième  crime de sang -froid ,  qui caractérise le recul du respect de l’humanité dans cette partie de l’Afrique qui est le Congo , repoussant  plus encore les limites de l’espérance de la justice et de l’équité.

Si hier , les congolais  pensaient que le Congo est un pays souverain, au regard de cet ignoble assassinat dont la complicité de la France est bien établie  , ils doivent    maintenant savoir    que le Congo jouit d’une souveraineté de façade gérée  par le barbouze  Denis SASSOU-NGUESSO , garant de la sécurité et de  l’intégrité  territoriale  pour le compte de la France,  fille  ainée de l’église catholique.

YA LUBU NINI NWETA NWETA , LE NZOÏSTE GARANT DE L’HISTOIRE POLITIQUE CONGOLAISE  CONTEMPORAINE.

Partager :

INSTITUT MEDICO –LEGAL PARIS 12EME INCOMPETENCE OU COMPLICE D’UN ASSASSINAT A CIEL OUVERT.

 

Si Abraham Lincoln , disait  On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie de temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps   le vieux sage Korobo  MATOUANISTE , rétorque ceci , qu’on peut tuer   , réduire  au silence une partie du peuple  tout le temps , mais on ne peut pas tuer , réduire au silence tout le peuple tout le temps avec la complicité de la France.

La mort de Pako met à nu tous les codes et lexiques anti colonialistes de la France et ses valets locaux.

Le corps d’une personne morte de Covid 19 , n’est  pas  autopsié voir même visité contrairement à tous le bla bla bla de la presse française que cela soit clair.

De qui se moque les autorités française ?

En tout cas pas des Italiens, des  Américains  ni des Allemands  mais ,  simplement  des activistes politiques  de  la diaspora  combattante congolaise  qui n’arrêtent point de s’agiter et du peuple congolais dans toute sa globalité , qui veulent absolument   voir  clair dans cette histoire qui à finalement  prise une tournure d’ une affaire d’Etat.

Une fois de plus le  corps d’une personne morte du Coranavirus n’est ni autopsié ,ni visité aucun spécialiste, chercheur ne dira le contraire, il est temps de  se poser les bonnes questions :

Pourquoi les autorités du centre médico-légal exposent-elles  sciemment leur personnel au corona -virus en gardant aussi longtemps le cadavre d’une victime de la pandémie du Covid 19 ?

Voici le genre  de questions que l’observateur avisé peut soulever   pour ainsi comprendre ,  que  la connivence du néocolonialiste français dans l’ assassinat du leader de l’opposition congolaise a  outrepassée  les limites de l’indépendance de fait du Congo/Brazzaville ?

La France est bel et bien impliquée de loin ou de prés  dans cet odieux assassinat  par empoisonnement de l’opposant  PAKO ,  qui œuvrait pour l’émancipation de son pays.

Au point ou l’opacité sur cette mort est arrivée, la France ne pourra plus jamais s’ériger  en donneur de leçons de démocratie à SASSOU-NGUESSO.

Nous l’aurons tous compris que le congolais n’est ni  libre au Congo, ni libre en France, son seul recours  pour sa dignité c’est   la révolte et non  la  négociation , par des voies  raisonnée

La liberté s’arrache  , elle a un prix !

A bon entendeur salut.

YA LUBU NINI NWETA NWETA LE NZOÏSTE ET LES ABC DE LA DIASPORA.

Partager :

PUTAIN, ENCORE SASSOU AU POUVOIR L’ETERNEL RECOMMENCEMENT !

 

QUE DOIS- JE  MAINTENANT FAIRE  DU HAUT DE MON ÂGE ?

Ne dit-on pas que le questionnement est le début de la reponse,  une mauvaise expérience vaut mieux un bon conseil   , et le vieux sage Korobo Matsouaniste ,   renchérit cette fois-ci sans sourciller , celui qui à tant bourlinguer finit toujours de rentrer au bercail, un tronc d’arbre à beau séjourner dans l’eau ne se transforme jamais. il est temps de penser  à son horloge   humaine, avant qu’elle  ne sonne la fin du séjour, recule d’un pas et tout s’élargira spontanément.

Que  le goût du saucisson  , du fromage et du  bon vin associé au faux espoirs de ces activistes caméléons de la diaspora ne continu pas à embrumer  et emberlificoter ta pensée  , jusqu’à croire que t’ es réellement  un véritable  opposant aux yeux de  SASSOU –NGUESSO,  alors qu’au fond tu n’exprimes que ton indignation patriotique  sur la  gestion chaotique  du patrimoine commun et la privation des libertés fondamentales par un  système de démoniaques établi.

En effet   , l’heure de la fin de la diversion politique, de la démagogie  entretenues par   les élus Français ,  sur  qui tout ton espoir  était porte est révolu ,  eux qui  t’ont démontré   qu’ils ne sont pas élus pour le bien être du Congo , afin  que le peuple  congolais n’aspire pas à la démocratie ,  bien au contraire ils sont élus pour piller les richesses , freiner l’émancipation du peuple congolais  avec l’aide de leur valet local ,  alors que faire entre l’intra-muros et l’extra-muros , mutadis mutandis  ?

réveille-toi , prend les bonnes décisions, mais  n’oubli jamais qui ne risque rien !

YA LUBU NINI NWETA NWETA NZOÏSTE OBJECTEUR DE CONSCIENCE.

Partager :

MORT DE PAKO FIN DU REGNE DES CANCRES DE LA DIASPORA.

 

L’émergence de la cancrititude dans la diaspora a été d’un effet  très contre productif , à tel point que les sages et les penseurs se sont effacés  pour  laisser libre court et mettre à nu  ces  badots sans vision,  comme des chauves  souris qui se guident aux ultra-sons   s’ériger en leader d’un combat imaginaire, aujourd’hui  la mort de Pako, met  tous ces vendeurs d’illusions devant un fait  accompli ,  même la comédie à une école de  formation : le  Conservatoire d’Art et Métiers , pour éviter le désordre et l’anarchie comme on le constat    maintenant dans les  guerre de tranchées en postant des vidéos et audios ici et là , dans les réseaux sociaux et chercher à   convaincre je sais quelle grenouille ou bœuf .

Chers compatriotes chaque chose a une fin , la vôtre est arrivée , même si la fin de  de Sassou-Nguesso n’est pas encore au rendez-vous ,  mais cela ne saurait tarder avec ce mandat de la mort.

Il est tant   de vous remettre en question  , car bientôt facebook et tous les autres  réseaux sociaux  vont supprimés vos directs,  le coup k .O a été plébiscité le chemin de la croix continu penser le combat autrement.

A bon entendeur salut !

Ya LUBU NINI NWETA NWETA LE NZOÏSTE QUI BOUDONNERA TOUJOURS  A L’OREILLE.

Partager :

L’OPPORTUNISME EHONTE DES MOUCHES  DE L’OPPROBRE DE LA DIASPORA.

 

La politique étant devenue      un ascenseur social facile à prendre au Congo   ,  elle n’a pas laissée indifférente la diaspora qui navigue dans un extrême  confusionnisme   comme  ce paysan qui cherche une aiguille dans une botte  de foin ou encore un panier bourré de serpents ou ne peut  mettre sa main par peur de se faire piquer.

Entre l’indignation et l’opposition il est  difficile de comprendre le réel positionnement  de la diaspora, qui  refuse de se remettre en cause, chose qui est si simple à entreprendre.

Organiser une grande rencontre en tenant compte de la réalité du moment, afin de permettre aux uns et aux autres de  clarifier leur position et  faire le bilan de toutes les actions menées depuis le holdup up électoral de 2016 , à l’actualité récente, au lieu de briller dans un opportunisme de mouches du vinaigre, qui ne profite qu’au pouvoir.

Une fois de plus l’évènement survenu met la diaspora face à son dilemme entre la contestation et l’engagement, donnant l’impression qu’elle se sent plus a l’aise dans les mouvements folkloriques que dans une réactivité plus responsable   pendant que l’opportunité d’un renouvellement de la classe politique se fait de plus en plus pressante et visible on voit apparaitre des personnages de guignols occupés les hauts de pavés avec des objectifs qui laissent pantois plus d’un observateur comme si ces derniers se complaisaient dans une posture d’éternel pleurnichards.

La politique est un art qui requiert pour ces prétendants beaucoup d’abnégation , de dépassement , de froideur à tel point les sentiments de pitié n’ont pas leurs places dans toutes démarches stratégiques , si le drame que nous vivons est humainement déplorable , le réalisme politique recommande que ceci soit appréhender comme une opportunité pour qu’émerge de cette foule des personnalités politiques devant assumer des charges des horizons nouveaux qui s’ouvrent avec ce mandat de la mort.

Point ,  n’est donc plus besoin de faire ces pas de valses qui caractérisent les démarches  de la diaspora   , qui depuis un moment s’illustre par un accaparement de tous les évènements douloureux qui émaillent la scène politique locale caractérisée par des arrestations arbitraires et des morts tragiques, telles des mouches qui s’agglutineraient sur un tas de poissons pourris mis à l’étal en plein air.

YA LUBU NINI NWETA NWETA NZOÏSTE YA BUTSIELEKA.

Partager :

 DE LA LEGALITE CONSTITUTIONNELLE A L’EXTRA CONSTITUTIONNALITE.

La  lecture  de cet article peu suscité un émoi et des vives   émotions  auprès de certains   lecteurs .  aussi  le NZOÏSME invite   a tous lecteurs potentiels de lire  cet article  de façon dépassionné sinon de maitriser  ses émotions  .

La constitution du Congo est mal lu et mal comprise par les leaders politiques congolais beaucoup ne maitrisent pas ou maitrisent mal cet ensemble de loi qui régisse le fonctionnement des institutions du pays.

Chacun y va de son son interprétation de chaque article.

Cette  cacophonie autour  de l’ interprétation des articles 53 de la loi électorale et 70  , 73 de la constitution en vigueur pour ne citer que ceux là..  .

impose un constat clair; r la méconnaissance totale des textes de la république  par les tenants du conformisme  juridique, mettant  le  Congo hors du champs du droit Onusien susceptible d’apporter son expertise dans le dénouement des   conflits politiques  majeurs qui  minent  l’espace politique congolais.

Au fur et à mesure que le débat sur l’activation de  l’article 70 , s’amplifie  l’observateur avisé  découvre les lacunes explicatives sur les dispositions constitutionnelles de la part des acteurs politiques de tout bord.

Sinon comment expliquer  avoir attendu le décès inopiné d’un candidat qui était  déjà agonisant et qui n’a pas pu tenir son dernier meeting alors l’article 70 dispose que .

 Article 70.

Si avant le premier tour, un des candidats décède ou se trouve définitivement empêché, la Cour constitutionnelle prononce le report de l’élection.

En cas de décès ou d’empêchement définitif de l’un des candidats restés en lice pour le second tour, la Cour constitutionnelle déclare qu’il soit procédé de nouveau à l’ensemble des opérations électorales.

Dans les cas visés  aux             alinéas       1er et 2 ci-dessus, la Cour constitutionnelle, saisie soit par le Président de la République, soit par le Président de l’une ou de l’autre chambre du Parlement, soit par tout intéressé, peut proroger les délais prévus à l’article 67… »

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour activer cette disposition ?

Idem  pour ceux qui exhibent l’hypothèse d’une transition alors que l’article 73 mis en exergue par ces derniers n’appelle nullement à cette éventualité

Article 73 : En cas d’annulation de l’élection par la Cour constitutionnelle, de nouvelles élections sont organisées dans un délai de quarante-cinq (45) à quatre-vingt-dix (90) jours à compter de la notification de la décision de la Cour constitutionnelle au Président de la République en fonction. Dans ce cas, le Président de la République en exercice reste en fonction jusqu’à la prestation de serment du nouveau Président de la République élu.

Ainsi que ceux qui ont boycotté les élections présidentielles pour des raisons de mauvaise gouvernance électorale  mais qui au finish vont se  présenter aux prochaines  élections législatives sous le même corpus législatif qu’ils ont dénoncé par ailleurs.

Diantre ! mais qui  est réellement politicien dans ce pays où tout le monde  navigue  dans la confusion et l’ignorance des textes..

N’est pas politique celui qui veut ,  l’avènement d’une nouvelle classe politique s’impose pour faire corps avec le droit .

A bon entendeur salut !

YALUBU  NINI NWETA NWETA LE LEGALISTE DU NZOÏSME.

Partager :

DU CULTE DE LA CALOMNIE A LA DESTRUCTION CREATRICE DE LA DIASPORA POLITIQUE.

 

Ces deux aspects négatifs ont atteint un paroxysme indiscutable et rendent le combat bancal, ils sont  à combattre avec force et énergie, afin de redorer le blason des congolais de l’étranger pour la bonne image  de la mère patrie   .

De deux choses l’une   , il serait souhaitable  que le combat de  la diaspora s’oriente plus dans le secteur économique , culturel et social en créant des think  thank ,  qui travailleraient  en synergie avec les couches sociales populaires les plus déshéritées de la population , afin de soulager les multiples maux auxquels le Congo est confronté .

Quant à la politique elle devait  se faire dans des partis ou associations politiques qualifiées à propos , .dans l’intérêt de  l’efficacité et la réussite de toutes les dynamiques quelles qu’elles soient     et non par des personnalités indépendantes qui agissent par des sauts d’humeurs ou par   simple  aigreur des relations incestueuses  qu’ils entretiennent  avec le pouvoir dictatorial de Brazzaville.

Il est  temps d’agir pour sortir du statut quo  de la léthargie  véritable gouffre des énergies   .

En face les adversaires se muent en ennemis du peuple , ils  ne sont pas dans des demi -mesures, ils sont à la manœuvre en violant les libertés fondamentales,  en foulant cyniquement  aux pieds leurs propres  textes  pour se maintenir ad vitam – aeternam au pouvoir , pendant que la diaspora s’érige en donneur de leçon.

Une nouvelle vision s’impose pour tordre le coup aux aventuriers  , certes un adage populaire  arabe dit  que la révolution est pensée par des sages et exécutée par des fous , mais ce qui se passe sur la place de Paris donne matière à réflexion.

Si l’égocentrisme surdimensionné des uns et des autres  continu à primer au sein de la diaspora, alors là le rêve ne doit plus être permis  , il faudrait que les membres de la diaspora se ressaisissent, pour repenser le combat qui est encore loin d’être gagné.

La mobilisation de la diaspora devrait actuellement se faire autour de l’activation de l’article 70  , et soutenir les acteurs politiques tels  que Mathias DZON ,  J.J.S YHOMBI  OPANGO ,  qui ont eu le courage de déposer des recours auprès de la cour constitutionnelle pour les incontestables irrégularités qui ont émaillées le scrutin présidentielle de 2021.

YA LUBU NINI NWETA NWETA NZOÏSTE AVANT GARDISTE.

Partager :

FIRMIN AYESSA OKO MEMA  EBEMBE YA PARFAIT KOLELAS NA MOTOU.

 

La suite logique du discours d’un sorcier  nommé AYESSA , à été  la disparition  inopinée de GBP KOLELAS. Vainqueur des présidentielles de 2016 et  2021.

Quel est le bantu capable de réfuter la thèse  d’une attaque  mystique dans   le cas du   décès  de ce dernier ?

Au  regard des menaces proférées  pendant l’allocution du sorcier de Makoua 10éme dan de sorcellerie  ,en présence de celui  qui se considère comme l’envoyé de  Dieu , en sa qualité de commis de Satan au Congo (SASSOU-NGUESSO) .

Un adage  Kongo , traduit littéralement en français nous révélé ceci : « si ce n’est pas par tes pieds,  c’est par ta bouche puante que la responsabilité du malheur d’un innocent t’arrivera « ,  à moins que ça soit le contraire  dans la culture Mbochis qui tire ses origine  à  0Y0 en  OUGANDA et à  Makoua au  MOZAMBIQUE ou SASSOU-NGUESSO, s’est vu affubler  le titre de citoyen d’honneur .

En effet, les néophytes bantu attendent les résultats d’une  autopsie biaisée pour apaiser leurs esprits hantés   , tandis que la verité leur a été dite sans détour  par le démon Firmin AYESSA, qui a encore des beaux jours auprès de son beau- fils l’Empereur Ntsafu Ebembé Ya Doula , l’homme qui fut initié par son père à l’âge de 10 ans  (lire le fleuve et le manguier et la souris ).

Comment expliquer une telle incapacité notoire  d’analyse et d’interprétation des propos tenus par Firmin AYESSA,  au vu et su de tout le monde et en plus   ovationné  par le public à OWANDO.

Quand  le diable pointe la lune et qu’on se contente d’admirer la main de ce dernier  il ya problème  , sommes –nous  tous  des bantu corrompus ?

Alors  que tout  le monde sait que le Congo   , est l’épicentre des entrailles du diable en Afrique francophone.

Bikeno tsaka !

YA LUBU NINI NWETA NWETA  NZOÏSTE WA BUAKA MESO NA BI BATA KU NKU NTU.

Partager :

COMPRENDRE UNE DIASPORA FANTOCHE A TRAVERS L’ŒUVRE PSYCHIATRIQUE DE FRANTZ FANON.

 

Le sage est calme et serein   . L’  homme de peu  est toujours accablé de soucis à toujours dit le vieux chamachiko  , ce fervent admirateur de l’enseignement de Confucius, en revanche les paroles des grands ne tombent jamais à terre renchérit le vieux sage Korobo Matsouaniste.

Pour beaucoup d’entre -nous la lecture de l’œuvre de Frantz Fanon n’a pas contribuée à se libérer de l’aliénation politico-culturelle ,  dont nous sommes victimes depuis la nuit des temps, afin d’être libre   , indépendant par rapport aux contraintes qui tendent nous asservir .

La récente actualité politique dans la diaspora au fonctionnement  fantoche et scélérate , l’illustre tellement bien ,  qu’elle nécessite qu’on  s’y attarde et qu’on y consacre une profonde analyse et  réflexion sur la guerre, le mal ,  la fin du règne dictatorial au Congo Brazzaville.

A propos des conditions qui font que le congolais reste un damné de la terre où qu’il se trouve dans ce monde.

C’est pour cela qu’il est impérieux de chercher les origines tant complexes , et leurs ramifications de nos attitudes et conséquences catastrophiques , creuset de nos malheurs, dans l’œuvre psychiatrique de ce grand g militant des peuples opprimés qui a été  le psychiatre Frantz Fanon.

En effet, il arrive un moment ou la ténacité devient persévération morbide, l’espoir n’est plus alors la porte ouverte sur l’avenir, mais le maintien illogique d’une attitude subjective en rupture organisée avec le réel par manque de résilience.

Une diaspora qui accule ses membres aux désespoirs est une diaspora non viable, une diaspora à remplacer, le devoir d’un citoyen c’est de le dire.

Aucune morale, aucune solidarité, aucun désir de laver le linge sale  en famille alors, il faut comprendre l’attitude la juger normale compte- tenu de l’atmosphère. Il arrive un moment ou la compassion  devient mensonge sous le fallacieux prétexte qu’il n’ya rien d’autre à faire quand l’aliénation ethno-psychiatrique prend le dessus.

YA LUBU NWETA NWETA L’INFATIGABLE NZOÏSTE.

Partager :

LA DIASPORA : L’ELITE DE LA COUARDISE.


 

Repose toi d’avoir bien fait   , et laisse les autres dire de toi ce qu’ils veulent cette citation pythagoricienne , vaut son pesant d’or  dans la situation de l’élite congolaise de l’intérieure par rapport à celle de l’extérieure.

Prompt à critiquer gratuitement   ceux qui sont sur place au Congo, qui vivent les pires affres de la dictature la plus féroce de l’Afrique  noire   ,   en revanche  elle      ne   proposent que dalle  pour la mère patrie.

Tout en offrant des cadeaux au diable, qui leur octroie des diplômes de complaisance,  des doctorats sans en avoir le sens doctrinal ,  c’est prétentieux de le dire même si le vieux sage Korobo recommande au commun des mortels , de  se défaire de la mauvaise habitude de vouloir  toujours être écouté .

Ce qui est très difficile à mettre en pratique  il faut l’avouer   ,surtout  quand on scrute de fond en comble l’attitude de cette élite bidon  de la diaspora aux diplômes à titre alimentaire, qui s’endort dangereusement au volant, très rarement à vélo, mais très conne en somnolant assise et  debout.

Au regard des métamorphoses  dans ce monde,  l’élite congolaise interne devrait savoir qu’il vaut mieux  penser le changement que changer le pansement et on est trahi jamais que par les siens.

De quoi s’agit- il exactement ?

Ne nous voilons  pas la face ,  l’élite de la diaspora congolaise est un cadavre à la renverse , qui passe son temps à rêver des jours meilleurs pour le Congo , tout en espérons  que les autorités françaises feront le job à leur place.

A titre d’exemple  la disparition  du  leader Parfait Kolelas ,  sur le territoire   français    devient curieusement  une affaire de Maître William Bourdon le spécialiste des dossiers des biens mal-acquis. diantre ! ou est  donc passé   cette élite  de la  diaspora congolaise ,donneur de leçon, forte dans l’art oratoire  pour influencer  la vox populi  mais  absente dans la praxis ?

YA LUBU NINI NWETA NWETA ,LE NZOÏSTE QUI NE DORT PAS MAIS VEILLE SUR VOUS TOUS .

Partager :