LA DIASPORA EST DEVENUE LA FORCE SUPPLETIVE DU POUVOIR DE SASSOU-NGUESSO.

 

Plus de temps à perdre avec cette diaspora.

La puissance et la force du diable c’est de te faire croire qu’il n’existe pas , disait le vieux sage korobo Matsouaniste.

Devenue ivre de son irresponsabilité, sa désorganisation  font d’elle ,  une véritable partenaire fidèle et privilégiée de la dictature , qu’elle feint de critiquer urbi et orbi dans les réseaux sociaux.

Cette dernière se trouve dans un tourbillon qui laisse entrevoir , que  bon nombre des congolais faisandés , ne sont que des villageois au sens péjoratif du mot , qui profitent de se mettre à la lumière et estampiller diaboliquement les esprits habités par le Congo , pour s’en rendre compte suivez attentivement les vidéos de ces ploucs, ces yaka noki noki , sur les réseaux sociaux et découvrir en même temps leur rôle et leur bassesse ,qui n’honore  ni la diaspora, ni le Congo .

Dans l’ ensemble se sont  des véritables Bimpetchis bia Buaka Taku, qui n’ont leur place que dans des parcs zoologiques à l’instar de l’exposition universelle en Belgique où fut exhibé la sud Africaine HOttentot.

La diaspora paie les frais de son inorganisation ,de son moi qui a favorisé les perturbateurs , provocateurs introduit par le pouvoir en son sein.

Toute l’intelligentsia qui croyait avoir la science infuse au temps de l’AGECA, et que la politique était une affaire facile se retrouve la queue entre les jambes.

Elle souffre maintenant d’une sécheresse intellectuelle inouïe.

Elle a cédée libre cours à cette vermine financée par ceux qu’on connaît tous .

Elle est devenue le principal allié des fossoyeurs de la république, faute d’organisation depuis l’arrivée de Bana Ouenzé et Bana Potal ,qui ont trouvé la belle stratégie d’utiliser le combat politique pour régler des comptes à leurs parents et proches amis qui gouvernent au Congo, avec une incompétence sans nom.

L’artiste nous avez déjà prévenu,  quand tout est noir il n’y a plus d’espoir.

YA LUBU NINI NWETA NWETA NGE WA MPACHI  KOTA MU NZO.

Partager :

JUSQU ’OU IRA LE BLA – BLATAGE DE LA DIASPORA SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX ?

 

Le véritable problème congolais est celui de l’intelligence du savoir , de la clairvoyance et de l’empathie.

Le Congo à une chance inouïe de ne pas connaître de rebellions armées comparables à celles des pays comme

R D C ,TCHAD,RCA, ANGOLA,CAMEROUN…,les congolais qui ont conscience ou qui éprouvent la nécessité d’un changement du système préfèrent laisser la place aux médiocres , aux collabos, aux versatiles qui ont transformé les réseaux sociaux en défouloir .

Si réellement ils avaient une âme patriotique, ils devraient s’organiser et avoir un leader, mais hélas ces plaisantins politiques dans l’ensemble n ‘ excellent que dans l’infantilisme intellectuel , contre la mauvaise gestion du pays.

Les forums des réseaux sociaux sont pour eux une exhibition de la diplômite, croyant que le diplôme fait l’homme politique .

Compte tenu de leur démission par manque de courage pour affronter le régime en place sur des questions concernant ce patrimoine commun qui est le Congo , jusqu’ a quand continuerons-ils leurs bavardages stériles , en multipliant des réunions ici et là sans aucun résultat ad vitam æternam ?

Après temps d’années d’affichage la diaspora , a été incapable de s’organiser comme les autres diasporas Africaines , serait on traiter de mauvaise foi , si l’on disait que le véritable projet cette diaspora se résume à la distraction politique de tout un chacun(leurs places seraient dans un cirque).

Allez-vous encore rester à débattre sur les réseaux sociaux ce quinquennat ou à perpétuer la culture des commérages ?

Actuellement le Congo , est au fond du trou, entre la marteau et l’enclume d’une classe politique et d’une élite idiote, corrompue , servile et sénile depuis que le Congo existe.

Le Congo a besoin de ses fils et filles pour sortir la tête de l’eau.

Pourriez -vous vous décider de sortir de vos prisons imaginaires et du théâtre de mauvais goût que vous offrez au monde entier ?

Le bla-blatage ne sauvera point le Congo du joug SASSOUÏSTE, comme disait le patriarche NDALLA GRAILLE, ce n’est pas en regardant une femme qu’elle tombera enceinte.

Prenez le courage de vous regardez dans un miroir , de vous examiner face à l’incapacité totale de ce grabataire à la tête du Congo ,  qui aujourd’hui est à la recherche d’un premier ministre comme si au PCT , il n’ y a personne capable d’occuper cette fonction.

Diaspora indignez-vous.

YA LUBU NINI NWETA NWETA LE NZOÏSTE OBJECTEUR DE CONSCIENCE, VUTULU TIA TA.

Partager :

LES JURISTES CACA DE LA DIASPORA.

 

Un juriste est une personne utile dans la société

mais à quoi servent les juristes congolais dans la diaspora ?

A cette épineuse question le vieux sage Korobo Matsouaniste rétorque trois fois sans sourciller… A rien.

Ils ne sont pas utiles politiquement et socialement , et rajoute ceci , ce ne sont que des intellectuels académiques , des nombrilistes,  des perdus qu’il faudrait totalement déconstruire, ils ne font que le lit des agents perturbateurs de la diaspora qui ne vont pas au combat .

Entre la critique politique gratuite et éduquer les congolais de l’extérieur , ces derniers ne brillent que dans la dénonciation du SASSOUÏSME , sans lendemain alors,  qu’il peuvent éclairer la diaspora, en organisant des colloques mensuels, semestriels et annuels sur des sujets politiques et sociétales, quand on sait que la communauté congolaise à des problèmes de vie au quotidien.

Que disent ils ?

En tout cas rien du tout, leur incapacité de pondre des textes juridiques  inhérents aux injustices, privations des libertés fondamentales des congolais montre à suffisance la connivence tacite de ces derniers  au martyr congolais.

Tenez-vous bien ! Ils n’ont même pas un site internet dans le cadre associatif ou un regroupement de juristes congolais de l’étranger,  afin d’ orienter la diaspora  sur les questions juridiques et politiques.

Pour illustrer ce propos , citons le cas récent de la mort de GBP KOLELAS ,sur lequel aucun juriste n’a oser lever son petit doigt,  en dehors de leurs réactions émotives à l’instar des perturbateurs de la diaspora.

Ils se sont fait voler la vedette par un confrère étranger , comme dans les dossiers des biens mal acquis, mais finalement a quoi servent-ils  ces andouillettes?

 Certains ne savent que faire  le zouave dans les réseaux sociaux pour faire les yeux doux aux régimes dictatorial de SASSOU – NGUESSO .

Pire aucune plainte contre ce régime n’émanent d’eux , cela est due par la crainte d’engager leurs signatures , leur amateurisme dans cette noble profession ou il font nombre et ombre devient très barbant.

Alors, messieurs et mesdames les juristes secouez – vous la prostate et déménauposez-vous, soyez dignes de ce Congo qui vous  a tout donner

Si tu aimes cet article partage.

YA LUBU NINI NWETA NWETA LE NZOÏSTE PIQUANT  VUTULU NWETA.

Partager :

LA DIASPORA INFILTRÉE PAR LES AGENTS PROVOCATEURS.

 

Comme dirait l’autre  , on ne sait plus qui est qui dans le combat politique que mène la diaspora.

Tout laisse à croire que le pouvoir dictatorial a bien réussi a faire infiltrer ses chiens dans cette lutte politique, afin de mieux la contrôler.

les relations incestueuses de ces agents avec la Centrale d’Intelligence de Documentation (CID) ex DGST, est une preuve patente qui , d’ailleurs fait la différence entre les patriotes et les félons .

Point n’est besoin de suivre les émissions Idriss ABERKANE sur YouTube ,  pour comprendre leur modus operandi .

Cette vermine à réussi sa mission, si bien qu’il devient difficile et très difficile  de faire un pari positif ,  pour  la restructuration de la diaspora politique  qui s’oppose à la dictature  , surtout que ces agents sont tous devenus des professionnels du buzz dans les réseaux sociaux en mal du sensationnel.

Comment les reconnaître ?

ILS SONT DISSIDENTS DU PCT

ils polluent la toile en multipliant les directs , en créant des polémiques stériles dont le but est de débusquer , mettre au bûcher ceux qu’ils soupçonnent être des opposants farouches , aux système qu’ils servent loyalement , moyennant des subsides.

Leurs biographies est bourrées de trous , comme tout bon traître qui se respecte, ils sont tous sans scrupule , sans formation idéologique à l’instar du pseudo marxiste fomenteur  de la ligne droitière et liquidationniste  , du haut de son ministère de l’époque, n’en déplaise à qui veut  l’entendre.

Il ne serait pas méchant , ni  défaitiste de dire , que le noble combat politique de la diaspora est mort, que les esprits habités par le Congo le comprennent pour changer de stratégie et aller de l’avant .

Le quinquennat qui vient de s’ écouler,  et la campagne présidentielle de mars 2021,  ont été très riches d’enseignements sur leur mode opératoire .sans oublier la mort de GBP KOLELAS.

A bon entendeur salut.

YA LUBU NINI NWETA NWETA , LE NZOÏSTE YATI BIKA MU NWETA.

Partager :

EN ATTENTE DE QUOI ?

 

Apres une écrasante victoire accueillie avec faste par tous (OLINGA OLINGA TE TOUJOURS MEILLEUR)

les congolais s’attendent à un nouveau gouvernement quel paradoxe ?

Peut on réellement faire du vieux avec du neuf seule une conception nietzschéenne peut apporter une réponse adéquate à la question ?

Par ailleurs , l’attente d’un changement avec SASSOU-NGUESSO, ne peut se reposer ,  que sur la nomination de tous les NGUESSO au gouvernement, et pour cela l’homme doit arrêter avec la fourberie de la géopolitique régionale  , qui consiste à amuser la galerie et  les non inities ou les agitateurs politique de la diaspora .

D’autant plus que son règne depuis 79 ,  est sous les paradigmes de la cuvetisation du pouvoir et la Mbochisation du pétrole , prendre son courage pour déclarer ; la monarchie comme modèle politique,  afin que ça soit clair dans tous les esprits et que la masturbation politique des uns et des autres prenne fin.

Sinon comment comprendre ceux  qui attendent un changement  avec la même personne à la tête de l’exécutif quarante ans durant.

Ces derniers n’ont ils pas des véritables problèmes neuropsychiatriques ?

Faudrait-il rappeler au congolais que SASSOU , a fait d’eux des esclaves .Une condition qu’on ne peut plus réfuter, puisque même volontairement on en trouve.

Tenez, jetons un regard au PCT , son premier laboratoire.

Lors du dernier congrès ordinaire de ce machin, qui a servi de tremplin a sa parodie d’élection , il nous a resservi un jeune fourbe de 80 ans (Pierre MOUSSA).

Alors très cher SCAPIN congolais , vous attendez un nouveau gouvernement de combat avec à sa tête un jeune de 80 ans .

Êtes- vous des gens normaux  ou atteint d’Alzheimer ?

En tout cas votre idéal est perdu, le psychiatre Durand Abel  MISONSA , ne reviendra pas pour vous.

Ou vous changez de fusil d’épaule ou vous crevez.

Partagez l’article svp, si vous êtes réellement pour la renaissance du Congo.

YA LUBU NINI NWETA NWETA NZOISTE Y NWETA KU MBANGA.

Partager :

LE PATRIOTISME DÉVOYÉ DE LA DIASPORA PARLONS-EN.

Le patriotisme c’est avoir l’amour de la terre de ses ancêtres, nous osons estimer que c’en est ainsi pour tous les congolais.

Si le succès s’imitait nombreux ne seraient pas tristement célèbre dans la diaspora.

C’est pour cela que le vieux sage korobo Matsouaniste préféré la vieille voie que le nouveau sentier.

Le combat de la diaspora se doit d’ être clarifier, il n ‘est plus possible ni supportable d’assister à ce que l’on voit, même si le but de ceux qui luttent, c’est d’aspirer aux changement .

Malheureusement , le constat est que le combat politique de la diaspora se focalise plus sur le nombrilisme et à une force médiatique nuisible qui suscite le doute et noie la sincérité de ce dernier aux yeux de l’observateur avisé.

La fragmentation de cette diaspora et le manque de stratégie géopolitique avérée montre l’impasse des activistes politiques devenus des spécialistes du buzz à l’instar du renard dans les fables de Jean de la fontaine.

Nombreux se sont mis à l’écart du folklore actuel , ne comprenant plus les tenants et les aboutissants de ce combat, ce qui est tout à fait légitime.

Par contre , ceux qui continuent à battre le pavé sont comparables à un navire sans capitaine et sans boussole, ce ne sont que des girouettes devenus des griots de la famille politique de GBP KOLELAS. La jarre percée qui est l’UDH -YUKI.

Chers compatriotes,

Nul ne peut sauver l’humanité sans vertu.

Il n’ y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas là ou il va ,  disait SENEQUE.

YA LUBU NINI NWETA NWETA NZOÏSTE ANTI-BUZOBA .

Partager :

LE PANEL OU LE GOUVERNEMENT CONGOLAIS DU NET.

Idéalement nous sommes ce que nous pensons.Dans la réalité, nous sommes ce que nous accomplissons a cette assertion de Ayrton Senna le vieux sage korobo Matsouaniste repond , mieux vaut essuyer une larme de pauvre que d’obtenir cent sourires de ministres.

Le contentieux de la diaspora avec SASSOU- NGUESSO à pousser les congolais d’utiliser les réseaux sociaux pour s’exprimer et mettre en évidence leurs expertises .Cette stratégie à pris corps grâce aux différents médias alternatifs dont le véritable rôle est sujet à caution et droit de citer s’il faudrait scruter de fond en comble la maniéré dont l’information est traitée par ces derniers.
Ce ne serait pas une façon de leur jeter l’anathème , de les pointer du doigt, il n’ y a qu’a prendre une once de son temps et suivre la grille de leurs émissions pour comprendre que tous ces médias ne font que l’ échos de la liberté d’expression de l’imbécilité dans diaspora.
Hormis la critique acerbe à l’encontre des supposés opposants
Ces panélistes s’érigent tantôt en procureur de la république ou en véritable sachant , il est très difficile de comprendre leur réelle posture, qui à penser même que ce fameux gouvernement du net n’est que dans une simple opération de charme afin d’être débaucher par le pouvoir et renforcer la dictature dont il se sont les pourfendeurs acharnés , comme l’a bien été certains ministres qui subissent les foudres d’une jalousie sans merci sur les réseaux sociaux.
Si réellement ces panélistes ne sont pas dans une démarche saugrenue du dicton qui aime bien châtie bien , il serait aussi temps que ces derniers puissent présenter leur bilan du quinquennat qui vient de s’écouler , puisqu’ils ont accompagné SASSOU-NGUESSO, en le critiquant , en faisant des propositions et en le conseillant à l’instar de ses derniers temps ou tout le monde est en attente du gouvernement du mandat de la mort.
Alors messieurs les panélistes si vous jouer pas au renard présentez le bilan de votre quinquennat 2016-2021, pour la crédibilité de votre existence.

YA LUBU NINI NWETA NWETA NZOÏSTE MATUMOLI.

Partager :

MAÎTRE AMEDEE NGANGA ET LES ETATS PROPRIETES DE LA FRANCE EN AFRIQUE CENTRALE.

AFRIQUE CENTRALE ENTRE NEO-COLONIALISME ET NEO- NAZISME FRANÇAIS.

 

La domination des temps contemporains  de la France sur ces anciennes colonies  est totalement déconcertante et révoltante.

la reponse à la question  que valent les constitutions en Afrique centrale posée dans notre précèdent  article , ne peut être que  ce  qu’a vécue  la France sous l’occupation.

En effet , Ne pouvant ruminer sa défaite, la France a développé des tares génétiques  de l’ensemble d’idéologies  et de mouvements se réclamant du National-Socialisme.

Considérant que le Nazisme disparu en 1945 , avec la mort d’Adolf Hitler ,  et la chute du IIIe Reich, le néocolonialisme français fédèrent toutes ses idéologies  et s’invitent a  nazifié sur les anciennes colonies ,  en maquillant son  crime sous le sceau de la démocratie et de père  noël ,  pour demeurer  ce qu’elle a toujours été, une France des  collabos ,   jetant son dévolu   Néo- Nazis sous les tropiques.

Le temps  est arrivée de se débarrasser de toutes les étiquètes que cette France des collabos  pose sur les Africains et ce n’est pas à elle  de le faire, car jamais elle n’ honorera les dignes fils  d’Afrique  , qui ont lutté pour la dignité de l’homme noir.

Il n’ya que les Africains qui peuvent transformer l’Afrique en commençant à ne plus se soumettre cette France des collabos.

Tant que les présidents des états de l’Afrique  Centrale   demeureront  des porteurs du vin à boire  pour  l’Elysée, cette partie du monde restera le berceau  des pleurs et  des  lamentations,.

Il ne faudra même pas espérer une once d’ émancipation de ces peuples martyrisés , infantilisés, paupérisés ,  dont le quotient intellectuel reste sujet à caution  , par rapport aux peuples qui ont réussi à relever le défi  contre  la domination étrangère sur leur sols respectifs  à l’instar des peaux jaunes et de  quelques Anglophones Africains  .

Hormis  ces présidents de la France des  collabos , il y a aussi le cas de ces Africains ,  qui se prennent pour des érudits du continent ,  alors qu’on sait pertinemment que leurs premières sources d’informations   n e sont  que les médias du quai d’Orsay  dont ils sont les caisses de résonnances  tel que : RFI, TV 5,FRANCE 24,JEUNE AFRIQUE,AFRICA N° 1.

A suivre…

A bon entendeur !

YA LUBU NINI NWETA NWETA LE NZOÏSTE QUI ACCEPTE LA MORT

(LOU FOUA LUA KANDI)

Partager :

LA DIASPORA ET LE COMBAT POLITIQUE A L’HEURE DE CONTINUONS LA MARCHE ARRIÈRE DU CONGO.

 

 Quand  le rire   , comme les essuie – glaces permet d’avancer même s’il n’arrête pas la pluie   , le vieux sage Korobo Matsouaniste rétorque un mensonge est un saut du haut  du toit.

A l’heure ou le  slogan phare du fameux coup K. O , ensemble continuons la marche arrière du Congo est à son aise,    la diaspora aussi  continue  sa marche pour la recherche d’un rapport de force introuvable pendant plus de vingt-années durant,  sans avoir le courage de se remettre en cause.

Elle excelle plutôt  dans les critiques sans lendemain, en souhaitant tout azimut la mort des dignitaires de la dictature.

Nul ne doute que le statut quo à encore ses très beaux jours   .

Pourquoi ne pas accepter la défaite au lieu de jouer la comédie qui n’honore personne surtout à  cette intelligentsia de la diaspora ,  qui se réclame d’être élite  élue de cette dernière ,  dont la queue est entre les jambes après avoir tué   le noble sacerdoce politique au nom d’un tribalisme camouflé et de l’égo-surdimensionné .

L’incapacité de se  réorganiser prouve à suffisance l’amateurisme de ceux qui battent le pavé   , appréhendant   des postures d’opposants sans en être en réalité   , ce qui fait rire  les tenants   du pouvoir, qui ont totalement  réussi à faire de l’entrisme dans la diaspora via les médias alternatifs et les  relations incestueuses entretenues fortement et ouvertement  avec ceux-ci.

La diaspora est au carrefour de la perdition et de sa complicité tacite au nom de l’inceste.

Qui vit d’espoir meurt de chagrin.

YA LUBU NINI NWETA NWETA NZOÏSTE AMUSE.

Partager :

LE POISON  DU TRIBALISME DANS LA DIASPORA OU LE SILENCE COUPABLE DES MEDIAS ALTERNATIFS.

 

Le diagnostic est cruel et sec mais juste. Il est plein de verité, de  bon sens  .

Pour pousser l’analyse plus loin, il n’ y a non seulement une bataille inter-ethnique (on assiste à des tirs  croisés dans les  réunions publiques pour descendre une position défendue   par quelqu’un de l’ethnie opposée).

, Une véritable guerre larvée obsessionnelle, quand bien même l’idée est bonne et même parfois salutaire pour la bonne marche de la   lutte.

On craint que la personne  ne vous  ravisse la vedette, car en vérité  à travers  cette intervention , c’est la tribu dite opposée qui semble prendre l’ascendant !

Toute intervention est appréhendée , par ailleurs s’y ajoutent  des batailles intra-communautaires , faites d’égos de jalousie.

Ce dernier aspect des choses a  souvent été  déploré dans le milieu principalement lari  .

Des crocs -en – jambes  une autoflagellation, pourrait-on dire !

La diaspora aspire -t- elle devenir une boussole pour le pays , pour l’heure non c’est un panier à crabes.

Elle le deviendra et gagnera ses galons  d’honorabilité quand elle aura exorcisée ses démons.

Elle apparaitra alors comme la locomotive .

Les médias alternatifs sont des canards boiteux qui confortent la diaspora dans ces errances.

Les militants désespérés et déboussolés se donnent comme des proies faciles aux appels de sirènes d’un pouvoir qui pourtant lui-même vit sous perfusion du FMI .

Aussi longtemps qu’on gratte le vernis on  voit  le visage  du commanditaire au  pouvoir.

Ces médias sont  -t- ils  alors au service du pouvoir ?

On ne saurait douter  par le lot de présomption qui pèse sur ces médias.

Nul doute que ces médias sont des pêcheurs en eau trouble des tortues à doubles carapaces, ils leur revient d’apporter la preuve du contraire.

Nous osons espérer qu’il ne s’agit que d’une erreur de jugement de notre part, au quel cas nos portes leur restent grandement ouvertes , ainsi pourrions-nous leur louer une amitié inestimable.

YA LUBU NINI NWETA NWETA NA NWEEE  LE NZOÏSTE.

Partager :