PROFIL PSYCHOLOGIQUE DU POLITIQUE DE LA DIASPORA .

Des que tu prends la décision de  participer au débat politique dans la diaspora , dis toi d’avance, que je vais rencontrer ,  des personnes sans discrétion , sans retenues dans les relations sociales , sans jugement,  marquées d’une bassesse d’esprit qui leur colle à la peau , qui manifestent un manque de respect injurieux , des barbares insolents et cruels dans leurs pseudos-victoires.

Personnes sournoises et hypocrites qui feignent l’honnêteté , qui éprouvent l’envie , s’affligent de la réussite du bonheur et du mérite d’autrui et enfin qui ne se soucient que de leurs  intérêts d’où ils s’entrenuisent .pour plaire et remplir leurs puisards et fosses sceptiques .

Ce sont des personnes qui ne savent pas ce qu’ils veulent, qui ne lisent pas l’avenir en face d’eux, qui n’ont aucun courage ,  ni l’énergie de faire ce qu’ils veulent, bien  pire ils sont sans  idéologie politique donc  sans repère.

Chers compatriotes ,

ceux qui vivent sont ceux qui luttent  et ,  non  ceux qui s’entrenuisent , qui assistent la société sans décrier les dérives des gouvernants véreux  .

Les cœurs troublés par les souvenirs  n’ont pas de place pour l’espérance.

C’est pour cela que le vieux sage Korobo Matsouaniste ,  dit  celui qui confesse son ignorance la montre une fois ; celui qui essai de la cacher la montre plusieurs fois.

Armand MANDZIONO , le foulosophe.

Partager :