SASSOU , NTUMI, LE GORILLE ET LE SINGE UN BINÔME MACHIAVÉLIQUE DES PRIMATES OU LE ECCE HOMO SATANIQUE.

Les congolais dans l’ensemble et en particulier ceux de la région du pool aspirent à vivre; les droits de l’Homme proclament le droit à la vie, et une vie digne . Sassou-Nguesso et Ntumi leurs offrent une vie ét demi émaillée des parenthésées de sang et une démocratie enveloppée de velours comme si ces derniers étaient tous les deux les maîtres de l’univers.

En effet ,deux personnes ne peuvent par faire chemin ensemble si au préalable ils ne se sont pas entendus quoi de plus rationnel ?

Tel l’oncle et le père qui n’ont pas les mêmes prérogatives dans une famille, pareil pour la nation congolaise si Sassou est le père de la nation , Ntumi ne l’est pas mais cela n’empêche point que

L’un dans l’autre est l’autre dans l’un.

Leur mue en pachyderme empêche l’herbe de pousser dans la nature cette réalité socio-historique est une vérité témoignée par les journaux nationaux tels que :Thalassa, Epanza makita, la rue-meurt, la semaine congolaise,la griffe…il ya 26 ans.

Là ou l’ignorance règne l’intelligence n’a pas de place.A dire vrai

Quand l’ignorance des congolais est au chevet de la dictature et de l’illumination le Congo se meurt difficile de dénouer le nœud gordien du Congo.

Comment faire pour aspirer à une véritable paix sociale?

En tout cas Ce n est pas en s’imaginant des scénaris et à les proposer à Sassou-Nguesso tels que ; Demander la démission de kiki ,c’est à dire demander à Sassou- Nguesso de se faire hari kiri , Sassou-Nguesso est -il capable de prendre un sabre et de se le planquer dans le ventre ? Non

Demander la modification du gouvernement pour permettre l’entrée de certaines nouvelles figures dont certains venant de la diaspora de France. C’est chimérique

Demander une convocation d’une conférence nationale bis oubliant que ça devrait être la conférence nationale ter puisque la première date de 1972 sous l’ère Marien Ngouabi.encore une autre chimére

Et bien pire se mettre à glorifier à longueur de journées sur les réseaux sociaux des ministres médiocres ,vautours et charognards . S’appelent faire du guignol

Chers compatriotes soyons sérieux , lucides, arrêtons de rêver debout,revenons sur terre et pensons à la postérité ,il s’agit de se battre pour le devenir de notre cher et beau pays le Congo et non de nos nombrils.

Faisons plutôt violence contre notre ignorance avérée pour affronter la réalité en face ,sans pitié aucune.

Si le rêve était permis la persistance du rêve devient une pathologie .

Comment Sassou-Nguesso le bourreau peut -être le canal par lequel le Congo peut retrouver sa liberté ?

Même en émettant des doutes sur la bonne et la mauvaise foi de la personne en espérant une lueur de bon sens de Sassou-Nguesso , mais l’invitation des troupes rwandaise dans le jeu politique congolais fait perdre toute crédibilité à toutes idées de neutralité ou de victimisation de ce dernier.

D’autant plus on entend ici et là que c’est son fils kiki angwalima qui l’aurait induit en erreur alors que , il n’a aucun levier sur la gestion quotidienne de l’État.

Il n’y a que des crédules naïfs pour caresser pareil ignominie

partant de ce constat comment peut on ne pas imaginer que le congolais souffrirait d’une amnésie dont les remèdes sont à rechercher dans les fonds et bas fond de l’océan atlantique?

Ce qui reviendrai à dire que tant que Sassou-Nguesso sera au pouvoir Ntumi aura toujours sa raison d’exister au pool autrement , Ntumi ne doit son existence que par rapport au projet de survivance de Sassou -Nguesso à la tête de l État .

Tel un nœud gordien l’affaiblissement de se pouvoir passera par l’élimination d‘un de ses deux acteurs

c’est à dire de Sassou ou de Ntumi qui sont comme les faces d’une même pièce.

Quand le cortex du pouvoir du peuple devient l’ignorance le pays sombre dans la médiocrité , la misère et quand la quasi totalité de l’élite d’un pays est corrompu on va droit à la mort .

Avoir la sympathie pour ces deux bourreaux(SASSOU ET NTUMI) qui ont gâché nos vies, traumatisé nos mémoires c’est faire une fleur, un honneur à la barbarie, à la honte ,à l’indignation et faire offense aux milliers des morts innocents de la région du pool.

C’est souffrir d’une cécité historique

Armand Mandziono Butélézi Buntsidi bua Butsiéleka bua vindumuna ba Ngungu wa kala mu kuenda Nkukirika.r

Partager :