L’INJUSTE COMBAT DES SINGES DE LA DIASPORA ,UNE HISTOIRE DE LA TRAHISON DE L’UNITÉ.

Aux affirmations sans preuves ,gratuites, arbitraires, préjugés ainsi qu’aux suspicions infondées,à la manipulation des barons du pouvoir, qui profitent et exploitent la faiblesse des agités de la diaspora dite militante , qui ont trahi le combat par leur faiblesse , complaisance et grande naïveté ,en faisant usage des termes tels que;le linge sale se lave en famille ,signe d’une trahison et d’un double langage politique, que par un dessein forcé de trahir « une certaine qualité de gentillesse est toujours signe de faiblesse » , la diaspora militante patauge dans un monde imaginaire, des rêveries solitaires.

IL est temps que cela s’arrête.

Que Les agités de la soi -disant diaspora militante prennent leur courage à deux mains , pour élaborer ensemble un mémorandum de décrispation de la situation politique , qui les oppose au pouvoir de Brazzaville, qu’ils devront adresser au président de la république Denis Sassou-Nguesso pour plaider leur cause , au lieu d’être victime du syndrome du premier villageois, qui arrive en ville et qui ne veut pas voir d’ autres villageois venir grossir les rangs , tel le ministre Thierry Moungalla qui s’est fait patron de la manipulation de la diaspora dite militante  sur les réseaux sociaux ,en-dehors de ses attributs et cela sans merci  d’un sectarisme grégaire .

Tous les pseudos leaders tristement célèbre sur le net sont ses proies, qu’il utilise, pour enfumer le peuple qui à toujours compté sur l’apport de la diaspora pour en découdre avec Sassou-Nguesso.

le régime de Brazzaville continu à tirer les marrons du feu ,pour preuve il a  réussi à faire comme dans les contes de la brousse et de la forêt, à attacher la queue de la baleine à celle de l’éléphant pour les opposer, au grand éclat du lièvre en la personne du ministre Thierry Moungala le malicieux  ;la symbolique du combat d’Evrad Nangho et Rostel Bakwua restera un combat anthologique sur les manipulations auxquelles s’exposent la diaspora.

Les stratégies ou manœuvres dilatoires pour divertir le peuple sont au beau fixe parce que ayant des relais sûr dans la diaspora.

Aujourd’hui aucun patriote sérieux ne peut plus douter de la trahison de cette diaspora dite militante et, je suis mieux placé de mettre toute cette vermine devant un fait accompli , mais les congolais aimant  protéger les calomniateurs, je ne ménagerai pas de de citer les noms de ces singes de la planète X, qui se dissimulent dans l’apparence de l’activisme politique , à qui on a offert l’occasion de s-être introduit dans la vie de beaucoup des patriotes sérieux.

Ah ! pauvre Congo prévenir la trahison , débusquer le faux ami , le jaloux parent, le traître avant qu’il

inocule son venin est une opération aussi complexe que de nettoyer l’anus d’une hyène disait Ahmadou Kourouma.

Dans un pays en guerre ,on peu trahir pour sauver sa peau cela se comprendrait  par contre les singes de la diaspora trahissent par pur intérêt vénal et égocentrisme .

Le combat politique de la diaspora est mort dans l’œuf Massamba Ciceron avait raison  , il ne reste que des vociférations ; ce n’est pas Benjamain Toungamani, Raphael Goma, Alexis Miayoukou, Magloire Noél NDOMBA, Simon pierre Moussounda , John bénith NZABA, Nicodème Nganga, Tiassé Massengo, Fernand eugéne Loubélo, Ouabari Marriotti, Adrien Houabaloukou ,Samba dia KOUMBI,Marcel Makomé,

Willy Ognami , Jerôme Itoua Okongo… Qui me diront le contraire après nous avoir servi de la tambouille étymologiquement ça veut dire une sauce médiocre de très mauvaise qualité.

Le combat politique de la diaspora est bien mort.

Comme vous avez tous prit l’habitude de dire, j‘ai dit ,moi je vous dit que je n’ai pas dit

Armand Mandziono Butélezi Butsindi bua butsiéleka bua Vindumunu ba Ngungu wa kala mu kuenda Nkukirika.

Partager :

CANNIBALISME POLITIQUE DANS LA DIASPORA OU FANTASME DES DESESPERES

 

 

Aux agités politiques des réseaux sociaux :des médias alternatifs , pseudos analystes, journaleux,tortues à double carapace, pécheurs en eau trouble. politichiens à la solde de la parentèle aux pouvoir ou encore caisse de résonance des histoires secrètes du PCT et de ses apparatchiks.

De deux choses l’une, la diaspora dite militante est atteinte de ses limites cognitives ou du désespoir de l’échec . Ces excités ont transformé le débat politique en un exutoire ,attitude qui cache en vérité la phobie et l’incertitude d’un retour au pays natal après tant d’années passées en France, sans préparer leur reconversion , cela devient un dilemme pour ces derniers d ’ou leur quiproquo avec Sassou-Nguesso et son rejeton Christel Denis Sassou-Nguesso .

Perdue entre le pathos et le logos homo politicus, le théâtre congolais de la pseudo sphère politique de la diaspora dite militante entretenue par des désespérés ,des Déséquilibrés mentaux et agents de tout acabit excelle dans un charabia politique teinté d’un incivisme patriotique et ,d’une sécheresse intellectuelle criarde qui réveillent une haine enfouie en elle en la faisant remontée à la surface et un désamour pour soi même.

Gagner, tuer,survivre agrémentent le discours des cannibales de la diaspora dite militante qui se dévorent sans pitié tels des fourmis magnans ,à la fin s’humiliant , inventant des scènes bluffantes, ubuesques ,mensongers,rocambolesques, un véritable voyage des maudits , des experts ès coups montés et démontés au pays de la haine.

Ces derniers oublient que

La haine n’est pas un ticket d’entrée en politique.

Malheureusement ,ils en font un sentiment consubstantielle à la politique ,ce qui est totalement anormal et contraire à ce sacerdoce.

La haine débordante dont le corollaire est la virulence verbale est tout sauf un hasard à la radicalisation de cette diaspora dite militante dont les réseaux sociaux , inexhaustibles déversoirs de fiel permet de comprendre les limites de ces spécialistes de la bêtise politique dont la détermination est égale à la somme zéro .

Nous nous réservons de citer les noms de ces cochons dindes , personnes abjects pour ne pas nous faire taxer de folie ou de personnes en quête de notoriété comme ils ont l’habitude de qualifier l’ espèce humaine sincère et véridique devenue rare de nos jours ,que nous représentons en se posant des bonnes questions.

Certains d’entre eux n’expriment que leur jalousie, leur complexe d’ infériorité grosso modo leur mal être.

Vous les reconnaîtrez facilement dans les réseaux sociaux et plateformes de discussions qu’ils inondent , par la diffusion de leurs vidéos, écrits et audios pour éviter toutes polémiques inutiles avec ces singes , à propos de cette problématique majeure qu’est la haine de l’autre , qui les habite sans raison apparente et n’honore point la diaspora dans son ensemble ; les enfermant dans une tambouille

Le cénacle de ces cannibales ou de ces désespérés de de la diaspora de Paris , a trouvé un moyen d’existence ,c’ est celui de se faire expert ès mensonge accusateur politique ,en divulguant des fausses informations pour salir ceux qui ne sont pas avec eux, qui n’adoubent pas leur manière d’opérer, qui retarde l’élan du combat politique du peuple contre le système établi.

.Ils font de la diffamation , de l’espionnage breloque, leur modus operandi sans aucune gêne croyant avoir tout le monde a portée de main comme des ignares .

Pauvres cannibales politiques, personnes abruties de la diaspora dite militante nées d’un militantisme de la haine, de la vengeance.

Vous avez cru être plus intelligent que les autres ,mais hélas c’est peine perdue, malgré l’espoir d’arriver un jour à vos fins.

Vous êtes rentré tout bonnement dans la route de la mort à crédit avec vos contorsions politiques macabres au crépuscule d’un changement inéluctable au Congo.

Croyez-moi si la diaspora était le réservoir d’un Congo intelligent aujourd’hui ON NE SERAIT PAS LA ENTRAIN DE RASER LES MURS.

LA révolution se serait déjà produite au Congo ,alors un peu plus de modestie S.V.P. et évitez la roublardise.

Car ,de la diaspora il ne sortira rien à moins que la chenille ne se transforme en papillon.

Armand Mandziono Butélézi Butsindi bua Vindumuna ba Ngungu wa kala mu kuenda Nkukirika

Partager :

AVIS IMPORTANT A L’OPINION PUBLIQUE

Suite aux allégations de Mr Alexandre Charles  TSANGA sur une prétendue somme de 7000 euros qu’aurait perçu Armand Mandziono de la part de l’Ambassade  du Rawanda à Paris, suite à la manifestation dont été co- organisateur le collectif de Défense de terre Bantu .

Le collectif de terres Bantu se sent concerné et donc diffamé n étant entendu que l’on ne saurait dissocier un individu du cadre dans lequel il a agi.

En effet, ce dernier est accusé  de corruption  dans le cadre d’une action menée  de manière collégiale  mettant sur le grill l’ensemble de la structure.

Le collectif  en tant que personne morale  entend sauvegarder son image ici écornée directement et indirectement par Mr Alexandre Tsanga, et obligera ce dernier, par voie judiciaire à produire les preuves de telles accusations considérées comme dégradantes et pouvant compromettre son combat futur.

Collectif de défense des terres Bantu.

 

Partager :

QUAND LA république IMAGINAIRE DE LA DIASPORA ASSIMILE LA VÉRITÉ A LA FOLIE.

« J’admire la vérité du temps, elle révèle toujours la réalité des choses et surtout des gens »  selon le vieux sage Korobo Matsouaniste.

Tous les rêveurs et inhibiteurs du combat politique des congolais de l’étranger se sentent humiliés, ,attaqués, trahis par celui qui est considère comme un fou dans leur monde imaginaire, parce que ayant une barbe comme le sauveur Jésus Christ.

Se vantant d’ être sages ,Il sont  devenus fous;  et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible  en images représentant  l’homme corruptible, des oiseaux ,des quadrupèdes , et des reptiles (Romains 1:22-23), ils paniquent , je ne sais pas, si c’est à cause de la vérité ,ou de la peur de la vérité .

Ils se sont trompés de peuple en croyant avoir anéanti tous les cerveaux penseurs de notre pays à la fin pour les calomniés.

Tous ces suppôts des écuries du pouvoir ,qui ne sont pas très habiles dans la manipulation sont rentrés dans un coma politico- intellectuel .

Ils cherchent la piste de la mangeoire et refusent de s’assumer.

Mes révélations et mes paroles sont à l’origine de leur sueur froide.

Tel est pris qui croyait prendre à cet ère du verseau, le diable est déshabillé .

Ils soliloquent au nom d’une diaspora militante invisible à l’instar des Zombies afin de pérenniser le système « S  » qui les abreuve.

La fin de Sassou-Nguesso est devenu leur crédo et les messes de plus en plus noires heureusement que la roue tourne et la vérité les rattrape en haut des escaliers .

Wait and see.

Armand Mandziono Butélezi Butsindi bua Butsieleka bua vindumuna ba Ngugu wa kala mu kuenda Nkukirika

Partager :

CHARLES ALEXANDRE TSANGA ET LA SERVITUDE VOLONTAIRE

Monsieur CHARLES ALEXANDRE TSANGA , vous vous rendez- compte maintenant qu’il ne fallait pas venir m’attaquer gratuitement sachant que vous ne me connaissez point, vous avez préfère utiliser un argumentaire de caniveau qui vous a été préparé par un prestidigitateur des medias alternatifs pour me salir.

Souffrez que je vous que dise Armand Mandziono le courage de la vérité le vindumuneur, n’est pas  matrixé et ne joue pas dans la même cour que vous.

Vous voyez bien comment ,vous avez botté en touche, en débitant vos délires sans réserve ,qui vous poursuivrons, sur un homme dont vous n’avez pas la maitrise; Cet homme qu’on appelle Jean Dominique Okemba de son vrai  nom jean Dominique Adamou et dont les sépultures  et l’identité des  deux parents ne sont connus de personnes alors ,qu’il a publiquement présenté son village conçu de toute pièces .

Ne voyez vous pas qu’il y a un flou dans tout ça. 

Alors entre KIKI- ANGWALIMA et Jean Dominique Okemba.

Qui est finalement étranger ?

pauvre de vous tout ça parce que ,vous vous êtes compromi avec la pègre ponténégrine à laquelle vous vous êtes confié, avant d’aller investir dans la cité des sirènes dans les entrailles du diable .

Je vais être disposé à apporter mes arguments devant les tribunaux ,sauf si vous changez d’avis.

Armand Mandziono Butélezi Butsundi Bua Butsiéléka bua vindumuna ba Ngungu wa kala mu kuenda Nkukirika

Partager :

FRANÇOISE JOLY UNE MERCENAIRE ADMINISTRATIVE ET LES ACROBATES POLITIQUES DE LA DIASPORA.

Ce ne sont pas les masques qui tombent , non c’est plutôt le relais de l’éveil de la bêtise en lieu et place de conscience patriotique sur fond de compte à rebours d’un divertissement politique par des prédateurs du combat politique de la diaspora militante dont certains noms sont bien connus .

Comment peut-on comprendre des congolais qui viennent à longueur de journée pérorer sur les réseaux sociaux, afin de prouver leur patriotisme à la face du monde adouber une Tsuti Rwandaise mercenaire administrative dans un contexte de velléité expansionniste de son pays d’origine j’ai nommé le Rwanda

Il est ubuesque qu’on puisse penser que les chinois sont en Afrique pour le bien de ce continent .

ET que le panafricanisme dévoyé est la solution qui tirera le Congo du fond du trou où il se trouve.

Qui est réellement cette dame Françoise Joly et pour quel réseau travaille cette mercenaire ?

Contrairement à ce qui ce qui se raconte Françoise joly dont la vraie identité reste encore à déterminer est plutôt un pion de la galaxie de la France Afrique et non un agent des services rwandais qui a été parachuté

dans l’épicentre du pouvoir de Brazzaville avec la bénédiction de monsieur Jean Yves OLLIVIER, président de la fondation de Brazzaville ,siégeant à Johannesburg en Afrique du sud et véritable maître à penser de la politique stratégique de SASSOU-NGUESSO

Pour rappel l’adoption à l’union africaine du pacte de stabilité et de sécurité en Afrique c’est lui ,le comité du haut niveau de l’union africaine sur la Lybie c’est encore lui, la mission de médiation de l’union africaine composée de 6 chefs d’états tenue alternativement en UKRAINE et EN RUSSIE c’est toujours lui.

Quand on a dit tout cela comment peut on encore imaginer, un si petit pays comme le RWANDA qui n’a aucune frontière avec le Congo Brazzaville encore moins avec l’Afrique centrale d’avoir outrecuidance d’envahir et de dominer ces derniers territoires ?

Peut on imaginer la France se faire doublée dans son pré-carré en laissant faire un supposé pion des services rwandais un état qui ne dispose ni de bombe atomique , ni de satellite de reconnaissance encore moins une flotte aérienne conséquente ?

Mieux, la firme énergétique total qui peine à mettre en exploitation ses gisements prometteurs ,

pétrole en MOZAMBIQUE, du fait d’une résistance djihadiste, a du faire recours aux forces militaires et sécuritaires rwandaises.

Dans le même cas, sous le prétexte d’une invasion djihadiste au nord du Bénin , la France vole au secours de ce pays ,en sous traitant sa contribution en faisant recours une fois de plus à ces mêmes forces sécuritaires et militaires rwandaises.

Et si finalement Françoise joly ,ne serait qu’un leurre du nouveau complexe militaro- industriel de reconquête de la France en Afrique et plus précisément de son renforcement dans ses anciennes colonies ?

Autres éléments , la dernière visite d’état de cinq jours en mai dernier du président KENYA William RUTO ne laisserait il pas entrevoir un legé dépassement de l’épicentre du commandement des états unis en Afrique , de Kigali vers Nairobi, ce qui aurait théoriquement pour conséquence l’affaiblissement de KAGAME face à la RDC.

L’or du dernier sommet de paris du 20 juin 2024 ,sur le projet vaccinal en Afrique ,Paul AGAME à l’issue d’un entretien sur France 24 , disait être prêt à faire la guerre contre la RDC, ne serait ce pas un indice de plus d’une cachotterie de la France derrière le Rwanda ?

Tout ceci pour dire qu’en réalité la question de l’Est de la RDC comme d’ailleurs la crise russo-

ukrainienne, ne seraient-elles pas les faces cachées d’une guerre secrète à l’intérieur de l’OTAN entre la France et les États -Unis ?

Au regard de tout ceci , il serait à craindre que Françoise- joly soit le grain de sable qui a été introduit à dessein à l’ intérieure de la machinerie de Mpila, pour prévenir tous risques d’échappement au profit de la France Afrique ,lors des moments fatidiques qui pointent à l’horizon.

Alors ,chers acrobates politiques des réseaux sociaux arrêter de prendre vos élucubrations et vos hallucinations pour des réalités ,car vos propos et analyses sont loin de la pertinence de la géopolitique réformatrice du monde.

On ne peut pas vous interdire d’avoir bonne conscience ,mais faites en sorte que votre conscience soit plus aiguisée et moins évasive.

Il n’est jamais trop tard pour se reformer.

Armand Mandziono Butélézi Butsundi bua Butsiéléka Bua Vindumuna ba Ngungu wa kala mu Kuenda NkuKiriraka

Partager :

FRANÇOISE JOLY UN OVNI  AU SEIN DU POUVOIR DICTATORIAL DU CONGO BRAZZAVILLE.

Tel un astéroïde qui va percuter la Terre congolaise et causer un boomerang laissant Jean Dominique okemba et jean jacques Bouya ,au bord du trottoir à la stupéfaction de tous.

Qui pouvait croire que Mora nzambé deviendrait aussi petit ; lui qui revolver en main montait sur le cimetière de Poro- Poro pour symboliser sa toute puissance.

Et , pourtant Françoise a portée le dessus !

Cette dernière qui a échappée au diagnostic sociologique est devenue la coqueluche de la politique congolaise pour ne pas dire le maître d’ œuvre, de toute la politique congolaise actuelle du Congo .

Cette figure imposée de kagamé montre a quel point kagamé ,à fait main basse sur le Congo ; du coup Sassou -Nguesso devient le suzerain de celui-ci par effet de dominant.

Rien ne se fait plus par SASSOU, sans l’approbation de kagamé,mais d’ ou sort donc cette diva aux charmes ensorceleuses celle-la dont on ne connaît ni le cursus scolaire , ni le lien biologique avec le Congo, mais qui pourtant fait figure de l’ œil de Moscou au bénéfice du régime  sanguinaire  au velléité expansionniste de Kagamé.

l’esprit de la dictature et  la technique de la dictature mettent le .peuple  congolais au pas en assistant    d’une manière impuissante à ce que prépare cet Apophis en forme de déesse du chaos, Françoise jolie suscite des inquiétudes inavouées pouvant aboutir à une possible collision du peuple congolais et le Tutsi power rwandais en déficit permanent de terres.

Ou est donc la fierté de sassou- Nguesso, en marginalisant la femme congolaise.

Cette infamie faite à la femme congolaise est le triste sort que connaîtra sassou-nguesso, lorsque ces dernières taperons sur leurs cuisses pour le maudire à jamais pareil pour maman Mouébara dont le nom a été immortalisé par le vote d’une loi du même nom pour la protection des violences faites  contre les femmes .

Sassou -Nguesso serait- il étranger comme le propage la radio trottoir pour qu’il s’en souvienne au crépuscule de sa vie afin , qu’il laisse le Congo aux mains des étrangers en lieu et place des autochtones ?

Ah !pauvre congolais qu’avons- nous fait pour mériter pareille calamité. même les chiens vivent plus tranquilles.

Armand Mandziono Butélézi Butsindi bua Vindumuna ba Ngungu wa kala mu kuenda Nkukirika

Partager :

SASSOU , NTUMI, LE GORILLE ET LE SINGE UN BINÔME MACHIAVÉLIQUE DES PRIMATES OU LE ECCE HOMO SATANIQUE.

Les congolais dans l’ensemble et en particulier ceux de la région du pool aspirent à vivre; les droits de l’Homme proclament le droit à la vie, et une vie digne . Sassou-Nguesso et Ntumi leurs offrent une vie ét demi émaillée des parenthésées de sang et une démocratie enveloppée de velours comme si ces derniers étaient tous les deux les maîtres de l’univers.

En effet ,deux personnes ne peuvent par faire chemin ensemble si au préalable ils ne se sont pas entendus quoi de plus rationnel ?

Tel l’oncle et le père qui n’ont pas les mêmes prérogatives dans une famille, pareil pour la nation congolaise si Sassou est le père de la nation , Ntumi ne l’est pas mais cela n’empêche point que

L’un dans l’autre est l’autre dans l’un.

Leur mue en pachyderme empêche l’herbe de pousser dans la nature cette réalité socio-historique est une vérité témoignée par les journaux nationaux tels que :Thalassa, Epanza makita, la rue-meurt, la semaine congolaise,la griffe…il ya 26 ans.

Là ou l’ignorance règne l’intelligence n’a pas de place.A dire vrai

Quand l’ignorance des congolais est au chevet de la dictature et de l’illumination le Congo se meurt difficile de dénouer le nœud gordien du Congo.

Comment faire pour aspirer à une véritable paix sociale?

En tout cas Ce n est pas en s’imaginant des scénaris et à les proposer à Sassou-Nguesso tels que ; Demander la démission de kiki ,c’est à dire demander à Sassou- Nguesso de se faire hari kiri , Sassou-Nguesso est -il capable de prendre un sabre et de se le planquer dans le ventre ? Non

Demander la modification du gouvernement pour permettre l’entrée de certaines nouvelles figures dont certains venant de la diaspora de France. C’est chimérique

Demander une convocation d’une conférence nationale bis oubliant que ça devrait être la conférence nationale ter puisque la première date de 1972 sous l’ère Marien Ngouabi.encore une autre chimére

Et bien pire se mettre à glorifier à longueur de journées sur les réseaux sociaux des ministres médiocres ,vautours et charognards . S’appelent faire du guignol

Chers compatriotes soyons sérieux , lucides, arrêtons de rêver debout,revenons sur terre et pensons à la postérité ,il s’agit de se battre pour le devenir de notre cher et beau pays le Congo et non de nos nombrils.

Faisons plutôt violence contre notre ignorance avérée pour affronter la réalité en face ,sans pitié aucune.

Si le rêve était permis la persistance du rêve devient une pathologie .

Comment Sassou-Nguesso le bourreau peut -être le canal par lequel le Congo peut retrouver sa liberté ?

Même en émettant des doutes sur la bonne et la mauvaise foi de la personne en espérant une lueur de bon sens de Sassou-Nguesso , mais l’invitation des troupes rwandaise dans le jeu politique congolais fait perdre toute crédibilité à toutes idées de neutralité ou de victimisation de ce dernier.

D’autant plus on entend ici et là que c’est son fils kiki angwalima qui l’aurait induit en erreur alors que , il n’a aucun levier sur la gestion quotidienne de l’État.

Il n’y a que des crédules naïfs pour caresser pareil ignominie

partant de ce constat comment peut on ne pas imaginer que le congolais souffrirait d’une amnésie dont les remèdes sont à rechercher dans les fonds et bas fond de l’océan atlantique?

Ce qui reviendrai à dire que tant que Sassou-Nguesso sera au pouvoir Ntumi aura toujours sa raison d’exister au pool autrement , Ntumi ne doit son existence que par rapport au projet de survivance de Sassou -Nguesso à la tête de l État .

Tel un nœud gordien l’affaiblissement de se pouvoir passera par l’élimination d‘un de ses deux acteurs

c’est à dire de Sassou ou de Ntumi qui sont comme les faces d’une même pièce.

Quand le cortex du pouvoir du peuple devient l’ignorance le pays sombre dans la médiocrité , la misère et quand la quasi totalité de l’élite d’un pays est corrompu on va droit à la mort .

Avoir la sympathie pour ces deux bourreaux(SASSOU ET NTUMI) qui ont gâché nos vies, traumatisé nos mémoires c’est faire une fleur, un honneur à la barbarie, à la honte ,à l’indignation et faire offense aux milliers des morts innocents de la région du pool.

C’est souffrir d’une cécité historique

Armand Mandziono Butélézi Buntsidi bua Butsiéleka bua vindumuna ba Ngungu wa kala mu kuenda Nkukirika.r

Partager :

DU ZIMBABWE AU CONGO BRAZZAVILLE LES SIMILITUDES D’UN COUP D’ ÉTAT DE SALON.

 

«Mugabe doit partir», «Non à la dynastie Mugabe!», «Nous ne voulons pas être gouvernés par une putain»scandait    la ZANU-Pf pour se débarrasser de   Mungabé.

SASSOU DOIT PARTIR» le congo n’est pas un royaume ,Non à la dynastie sassou -nguesso!»Nous ne voulons pas être gouvernés par un étranger de surcroit  angwalima »ces slogans sont  aujourd’hui ceux du P c t en remplacement du « tout pour le peuple rien que pour le peuple ou encore PCT oyé! oyé! oyé soutien!

 En effet , Il y a quelques années Le parti au pouvoir zimbabwéen avait expulsé son chef, Robert Mugabe, renforçant la pression afin que le nonagénaire en poste depuis près de 40 ans comme l’est  sassou-nguesso  quitte la présidence au plus vite.

contrairement au PCT qui rêve encore d’une candidature de Sassou-Nguesso ou de son rejeton en 2026.

La Zanu- PF avait prévenu qu’elle le destituera s’il ne démissionne pas .

Ce qui n’est pas d’actualité  au PCT pour SASSOU-Nguesso.

Son épouse, Grace Mugabé , par ricochet en avait fait les frais ;Tout comme KIKI le signataire des accords de vente  de terres  du Congo au Rwanda  fait les frais de la stupidité politique face à la mobilisation de l’ensemble du peuple grâce aux réseaux sociaux.

Est ce que face à cette haute trahison de Sassou –Nguesso et son ministron de fils , sur l’épineuse question des ventes des terres congolaises au Rwanda , qui a amené le P C T à se réunir , convoqué le gouvernement ,ce parti serait- il capable  de sauter le pas dans la similitude de ce dont on assisté  avec la ZANU-PF  de Rober MUGABE la ZANU a voulu historiquement assumée sa responsabilité devant l’histoire et il l’a fait jusqu’a ou peut aller la comparaison !

lancer une procédure d’impeachment  devant le parlement pour haute trahison contre Sassou – Nguesso et son fils . Il s’agit en des termes plus simples d’interpeler Christel Denis Sassou dans le cadre des questions au gouvernement de répondre de sa responsabilité d’avoir signé des contrats et engager la nation entière sur la page des contrats intuitu personæ à une interpellation aux questions du gouvernement   ce qui réhabiliterait le parti -État  (PCT )aux yeux de l’opinion .Nul doute que au sein du PCT existe des hommes de valeur capable , au pied lévé d’assurer la succession de Sassou-Nguesso  .

Au regard de sa déclaration du vendredi du 7juin 2024  sous forme de tract dont la conclusion est la suivante « Le parti congolais se désengage officiellement de la politique actuelle menée par le président Sassou -Nguesso et son gouvernement .

Nous ne pouvons rester silencieux face à ce que nous considérons une atteinte grave à notre souveraineté nationale.

Nous appelons à une mobilisation générale pour rejeter ces accords avec le Rwanda et défendre notre dignité et notre indépendance.

Ensemble , restons unis pour un Congo souverain, prospère et respectueux de ses citoyens. Le P.C.T reste a vos cotés , toujours engagés pour le bien être et les intérêts du peuple congolais .  »

quel cafouillis ?

quand ce même parti apporte un démenti dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux en  déclarant  ceci par la voix de son secrétaire général Pierre Moussa que les terres n’ont été ni vendues ni cédées.

Cela emmené l’observateur avisé  de rester très dubitatif.

Quand   à l’authenticité de cette déclaration elle est sujette à caution parce que ,IL n’y ni signature ni sceau  , même si les spéculation , les bavardages indiscrets de la vox populi vont bon train, oubliant que ces théories sans lendemain relèvent spécialement des laboratoires mensongers du P.C.T , qui n’est  autre qu’un parti des tricheurs sans vergogne aucune, qui ne cesse d’endormir le peuple depuis Mathusalem convaincu que ce dernier à une mémoire courte.

Peuple congolais réveillez -vous !

Ne croyez pas aux faux prophètes à ces incompétents avérés , prompts à dédouaner Sassou-Nguesso dans un dossier de haute trahison. Croyez-moi les jours à venir ne présage point  des jours meilleurs   entre le Rwanda et le Congo notre pays.

Le P .C.T est  l’incarnation du mal congolais.

Comment Pierre Moussa  peut-il   avoir l’ audace  de mentir le  peuple  que nos terres n’ont  été ni  vendue, ni cédée, alors que paradoxalement on constate une  activité migratoire et diplomatique intense  entre le Congo et le Rwanda, nonobstant  la réclamation des titres fonciers par les autorités rwandaises et la joie des citoyennes et citoyens  rwandais dans les rues de kigali , à travers les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux pour l’acquisition des terres au Congo .

Mais de qui se moque-t-on ?

Cette situation est intenable Sassou -Nguesso doit partir du pouvoir ainsi que le P.C.T parti -État qui n’arrive point à prendre ses responsabilités  pour le bien être du peuple souverain.

Armand Mandziono Butélézi Butsiéleka bua Butsindi bua Butsiéléka bua vindumuna ba Ngungu wa Kala mu kuenda Nkukirika.

Partager :

Cession des Terres congolaises au Rwanda : Bien comprendre les Enjeux

Cession des Terres congolaises au Rwanda : Bien comprendre les Enjeux 200 millions de dollars, c’est le prix de la vente aux enchères de notre âme au Rwanda par Denis Sassou Nguesso et son fils Denis Christel Sassou Nguesso. Plusieurs accords secrets ont été conclus lors de la visite de Paul Kagame à Brazzaville, du 10 au 13 avril 2022, notamment la convention de concession de la zone industrielle et commerciale de Maloukou. Officiellement le contrat conclu par Crystal Ventures Ltd. (CVL) prévoit un investissement de 200 millions de dollars en échange d’une concession de vingt ans.

Au Congo, la filiale de Crystal Ventures Ltd. (CVL) est la société Macefield Ventures Congo-Holding. Sa Directrice générale (Country Managing Director) est madame Yvonne Muniligi, ancienne Senior Manager Corporate Affairs chez MTN Rwanda, et grande espionne rompue aux techniques des écoutes téléphoniques, et également cheffe de la branche congolaise des « Hirondelles Rwandaises », ces redoutables jolies filles Tutsi du Service secret extérieur rwandais, spécialisées dans l’infiltration des appareils d’État. Elle est également Directrice générale de la mystérieuse société Stonegenix, et collabore, entre autres, avec les équipes de Denis Christel Sassou Nguesso et de Pierre Oba.

Et pour cause.

Cette société Stonegenix s’est vu attribuer plusieurs autorisations de prospection minière, notamment dans des concessions aurifères, en août 2022 et plus récemment, en juin 2023 (https://www.sgg.cg/textes-officiels/arretes/2023/congo-arrete-2023-8207.pdf).

C’est donc cette dernière qui gère la majeure partie des contrats passés par le Rwanda au Congo, dont l’épineux dossier de la cessions des terres congolaises au Rwanda, directement en collaboration avec les équipes de Denis Christel Sassou Nguesso.

Pour faire simple, le moins que l’on puisse dire c’est que les tâches sont bien réparties. Madame Françoise Joly gère le père (Denis Sassou Nguesso) et Yvonne Muniligi gère le fils (Denis Christel Sassou Nguesso).

La société Macefield Ventures Congo-Holding est déjà bien présente et active dans la zone de Maloukou-Tréchot où les Rwandais ont pris pied, sans appel d’offres, et surtout sans aucune résistance de la part des Congolais.

Elle est également présente dans le dossier sur la construction et l’équipement du port sec de Dolisie.

Et ce n’est pas tout, elle est également au coeur du fameux projet de la culture du Ricin (cher à Denis Christel Sassou Nguesso et bien sûr ENI ou plutôt son patron, Claudio Descalzi et son épouse Marie Magdaleine ‘Mado’ Ingoba ainsi que leur fille, Cindy Descalzi et son mari Serge Pereira), où Macefield Ventures Congo-Holding devrait avoir pas moins de cinq Agro Hubs. Ainsi, le Rwanda de Paul Kagame par l’intermédiaire de son bras financier, le fonds Crystal Ventures Ltd. (CVL) dirigé par Jean-Claude Karayenzi, se déploie petit à petit dans le tissus économique congolais à travers notamment sa filiale Macefield Ventures (its foreign-focused subsidiary). Macefield Ventures est dirigée par Elias Bayingana, qui a dirigé les opérations du fonds de 2016 à 2020.

Comme d’autres cadres des deux entreprises, c’est un membre du FPR (Rwandan Patriotic Front) qui a notamment fait carrière au ministère des Finances, où il a occupé les fonctions de directeur général du budget national.

Mais ça ce n’est que la partie émergée de l’iceberg qui cache une stratégie de pénétration très sournoise.

Cette stratégie de pénétration avait commencé par l’exigence préalable de l’exemption de visa d’entrée au Congo pour les ressortissants rwandais, faisant de facto du Congo un prolongement du territoire rwandais facilement accessible par la mise en place d’un pont aérien via des vols directs et réguliers de leur compagnie nationale Rwandair.

Sous le prétexte fallacieux de faire de l’agriculture, se cache en réalité un plan diabolique d’infiltration et d’occupation progressive du territoire congolais qui passe par la cession de 980Km² de superficie pour une durée de 25 ans, et 25 ans c’est bien le temps d’une génération (je rappelle que la durée d’une génération humaine correspond généralement au cycle de renouvellement d’une population adulte apte à se reproduire, à savoir environ 25 ans.

C’est le temps nécessaire au doublement de la population). Ce plan diabolique d’infiltration et d’occupation progressive du territoire congolais répond aux visées expansionnistes de Paul Kagame mais il est surtout rendu possible par la volonté obsessionnelle de Denis Sassou Nguesso et son fils Denis Christel Sassou Nguesso de voir se matérialiser leur funeste projet de succession dynastique, entrevoyant ainsi pouvoir mettre au pas les régions dites frondeuses, à savoir : Le Pool, la Bouenza et le Niari. Pour Paul Kagame, c’est du pain bénit.

Non seulement cela lui permettrait d’étendre son territoire sans coup férir (établir des enclaves rwandaises sur le territoire congolais) mais en plus ces enclaves se situeraient dans les départements qui partagent une frontière avec la République démocratique du Congo (calquée pour une grande partie sur le cours du fleuve Congo), donc des emplacements idéaux pour servir de base arrière à son armée.

Pour Denis Sassou Nguesso et son fils Denis Christel Sassou Nguesso, le déploiement des militaires rwandais déguisés en agriculteurs dans le Pool permettrait de tenir en respect le Révérend Pasteur Ntumi et ses N’silulu za nzambi. Et plus généralement, dans le Pool, la Bouenza et le Niari, la cohabitation des Congolais avec les Rwandais dans ces régions dites frondeuses donnerait lieu au brassage des populations, qui, au bout des 25 années prévues dans leurs Accords de cession des terres (comme je l’ai souligné plus haut, 25 ans c’est le temps d’une génération), donneraient, comme en République démocratique du Congo, une nouvelle population d’hybrides tristement célèbres appelés « les Banyamulengés » et qui réclameraient à leur tour un droit du sol et la nationalité congolaise ainsi que leur prise en compte dans les organes de décision et de gestion du pays, à tous le niveaux…

Il est donc plus que temps pour toutes les Congolaises et tous les Congolais de bien prendre conscience et de savoir qu’ils ont à faire face à un péril qui se dessine lentement, sournoisement.

Tous, nous portons une responsabilité face à l’Histoire mais aussi face à l’avenir : Nous assurer que le Congo éternel soit transmis aux générations futures comme nous l’ont légué nos ancêtres.

Et c’est pourquoi j’en appelle aux chefs militaires actuels. L’armée de la République est au service de la Nation.

Sa mission est de préparer et d’assurer par la force des armes la défense de la patrie et des intérêts supérieurs de la Nation.

C’est pour cette raison et pour cette raison seulement que les militaires méritent le respect des citoyens et la considération de la Nation.

Le 8 juin 2024 Bienvenu MABILEMONO

www.sgg.cg

 

Partager :