MAÎTRE AMEDEE NGANGA ET LES ETATS PROPRIETES DE LA FRANCE EN AFRIQUE CENTRALE.

AFRIQUE CENTRALE ENTRE NEO-COLONIALISME ET NEO- NAZISME FRANÇAIS.

 

La domination des temps contemporains  de la France sur ces anciennes colonies  est totalement déconcertante et révoltante.

la reponse à la question  que valent les constitutions en Afrique centrale posée dans notre précèdent  article , ne peut être que  ce  qu’a vécue  la France sous l’occupation.

En effet , Ne pouvant ruminer sa défaite, la France a développé des tares génétiques  de l’ensemble d’idéologies  et de mouvements se réclamant du National-Socialisme.

Considérant que le Nazisme disparu en 1945 , avec la mort d’Adolf Hitler ,  et la chute du IIIe Reich, le néocolonialisme français fédèrent toutes ses idéologies  et s’invitent a  nazifié sur les anciennes colonies ,  en maquillant son  crime sous le sceau de la démocratie et de père  noël ,  pour demeurer  ce qu’elle a toujours été, une France des  collabos ,   jetant son dévolu   Néo- Nazis sous les tropiques.

Le temps  est arrivée de se débarrasser de toutes les étiquètes que cette France des collabos  pose sur les Africains et ce n’est pas à elle  de le faire, car jamais elle n’ honorera les dignes fils  d’Afrique  , qui ont lutté pour la dignité de l’homme noir.

Il n’ya que les Africains qui peuvent transformer l’Afrique en commençant à ne plus se soumettre cette France des collabos.

Tant que les présidents des états de l’Afrique  Centrale   demeureront  des porteurs du vin à boire  pour  l’Elysée, cette partie du monde restera le berceau  des pleurs et  des  lamentations,.

Il ne faudra même pas espérer une once d’ émancipation de ces peuples martyrisés , infantilisés, paupérisés ,  dont le quotient intellectuel reste sujet à caution  , par rapport aux peuples qui ont réussi à relever le défi  contre  la domination étrangère sur leur sols respectifs  à l’instar des peaux jaunes et de  quelques Anglophones Africains  .

Hormis  ces présidents de la France des  collabos , il y a aussi le cas de ces Africains ,  qui se prennent pour des érudits du continent ,  alors qu’on sait pertinemment que leurs premières sources d’informations   n e sont  que les médias du quai d’Orsay  dont ils sont les caisses de résonnances  tel que : RFI, TV 5,FRANCE 24,JEUNE AFRIQUE,AFRICA N° 1.

A suivre…

A bon entendeur !

YA LUBU NINI NWETA NWETA LE NZOÏSTE QUI ACCEPTE LA MORT

(LOU FOUA LUA KANDI)

Partager :

LA DIASPORA ET LE COMBAT POLITIQUE A L’HEURE DE CONTINUONS LA MARCHE ARRIÈRE DU CONGO.

 

 Quand  le rire   , comme les essuie – glaces permet d’avancer même s’il n’arrête pas la pluie   , le vieux sage Korobo Matsouaniste rétorque un mensonge est un saut du haut  du toit.

A l’heure ou le  slogan phare du fameux coup K. O , ensemble continuons la marche arrière du Congo est à son aise,    la diaspora aussi  continue  sa marche pour la recherche d’un rapport de force introuvable pendant plus de vingt-années durant,  sans avoir le courage de se remettre en cause.

Elle excelle plutôt  dans les critiques sans lendemain, en souhaitant tout azimut la mort des dignitaires de la dictature.

Nul ne doute que le statut quo à encore ses très beaux jours   .

Pourquoi ne pas accepter la défaite au lieu de jouer la comédie qui n’honore personne surtout à  cette intelligentsia de la diaspora ,  qui se réclame d’être élite  élue de cette dernière ,  dont la queue est entre les jambes après avoir tué   le noble sacerdoce politique au nom d’un tribalisme camouflé et de l’égo-surdimensionné .

L’incapacité de se  réorganiser prouve à suffisance l’amateurisme de ceux qui battent le pavé   , appréhendant   des postures d’opposants sans en être en réalité   , ce qui fait rire  les tenants   du pouvoir, qui ont totalement  réussi à faire de l’entrisme dans la diaspora via les médias alternatifs et les  relations incestueuses entretenues fortement et ouvertement  avec ceux-ci.

La diaspora est au carrefour de la perdition et de sa complicité tacite au nom de l’inceste.

Qui vit d’espoir meurt de chagrin.

YA LUBU NINI NWETA NWETA NZOÏSTE AMUSE.

Partager :

LE POISON  DU TRIBALISME DANS LA DIASPORA OU LE SILENCE COUPABLE DES MEDIAS ALTERNATIFS.

 

Le diagnostic est cruel et sec mais juste. Il est plein de verité, de  bon sens  .

Pour pousser l’analyse plus loin, il n’ y a non seulement une bataille inter-ethnique (on assiste à des tirs  croisés dans les  réunions publiques pour descendre une position défendue   par quelqu’un de l’ethnie opposée).

, Une véritable guerre larvée obsessionnelle, quand bien même l’idée est bonne et même parfois salutaire pour la bonne marche de la   lutte.

On craint que la personne  ne vous  ravisse la vedette, car en vérité  à travers  cette intervention , c’est la tribu dite opposée qui semble prendre l’ascendant !

Toute intervention est appréhendée , par ailleurs s’y ajoutent  des batailles intra-communautaires , faites d’égos de jalousie.

Ce dernier aspect des choses a  souvent été  déploré dans le milieu principalement lari  .

Des crocs -en – jambes  une autoflagellation, pourrait-on dire !

La diaspora aspire -t- elle devenir une boussole pour le pays , pour l’heure non c’est un panier à crabes.

Elle le deviendra et gagnera ses galons  d’honorabilité quand elle aura exorcisée ses démons.

Elle apparaitra alors comme la locomotive .

Les médias alternatifs sont des canards boiteux qui confortent la diaspora dans ces errances.

Les militants désespérés et déboussolés se donnent comme des proies faciles aux appels de sirènes d’un pouvoir qui pourtant lui-même vit sous perfusion du FMI .

Aussi longtemps qu’on gratte le vernis on  voit  le visage  du commanditaire au  pouvoir.

Ces médias sont  -t- ils  alors au service du pouvoir ?

On ne saurait douter  par le lot de présomption qui pèse sur ces médias.

Nul doute que ces médias sont des pêcheurs en eau trouble des tortues à doubles carapaces, ils leur revient d’apporter la preuve du contraire.

Nous osons espérer qu’il ne s’agit que d’une erreur de jugement de notre part, au quel cas nos portes leur restent grandement ouvertes , ainsi pourrions-nous leur louer une amitié inestimable.

YA LUBU NINI NWETA NWETA NA NWEEE  LE NZOÏSTE.

Partager :

L’ETHNOCENTRISME  REFLET DE L’ETAT D’ESPRIT DES MEDIAS DE LA DIASPORA.

 

Comme l’on peut le remarquer aucune société ne peut  évoluer de nos jours  sans média ,  l’un dans l’autre  est  l’autre dans l’un.

Malheureusement , l’aspect positif  de ce dernier est noyé par l’esprit sorcier et tribale   prédominant  dans ces sphères  incapables  d’organiser des débats ,  autour du tribalisme ambiant qui  règne  dans toutes les structures politiques sans distinction sur la place de Paris.

Curieusement , ils  s’érigent  en procureur à l’instar des pseudos-politiques,  dont le seul projet est le départ sans condition  de  SASSOU-NGUESSO.

D’où il est  important de se poser la question suivante  sans complaisance dans la problématique soulevée(tribalisme) .

Quelle est le véritable rôle d’un média dans la diaspora ?

Question qui ne saurait trouver sa réponse dans ce propos ,  mais  ouvre un débat sur la malice  d’occulter ,  certains sujets, qui certes fâchent ,   mais  bloquent l’émancipation de cette  diaspora qui  se fait plutôt l’échos  de pérorer , sur ce qui relève plus du privé pour  du buzz qui avachit de plus en plus la communauté.

Il serait intéressant  , que ces médias alternatifs puissent se pencher sur la question du tribalisme , qui est un frein à la bonne  marche du combat politique, de l’équité et du vivre ensemble, s’ils ne sont pas  des caches -sexes du tribalisme , tant reproché  à l’Empereur  et  à ses affidés.

YA LUBU  NINI  NWETA  NWETA LE NZOÏSTE SAKA YAKA MPENE.

Partager :

POURQUOI LA DIASPORA A TOUJOURS ETE  LE DINDON DE LA FARCE DES POLITIQUES AU CONGO ?

 

Qui veut aller loin ménage sa monture.

La diaspora congolaise prompte à monter au créneau pour dénoncer les abus sur  les libertés Fondamentales, connait  elle réellement son rôle ?

L’âge moyen de l’intelligentsia de la diaspora est autour de 40 ans .

Dommage d’entendre  de la part de cette dernière , qu’elle est encore dans la fleur de l’âge   , alors qu’a travers le monde les exemples sont  légions ou la jeunesse douée d’ambitions arrive au pouvoir,

Qu’a cela ne tienne , ceux dont  la diaspora fourvoie aujourd’hui sont arrivés au pouvoir très jeunes.

 Quid d’un âge propice pour arriver au pouvoir de la part de cette diaspora attentiste et rêveuse ?

Le canevas politique connu de tous, oblige  d’ adhérer   dans des partis politiques ou des groupes de pression ,  ce qui est tout a fait le contraire de la diaspora .

Diantre ,  quel est donc cette malice de la part de la diaspora de suivre telle des moutons de panurge les pseudos opposants locaux   , qui d’ailleurs  n’ont aucune envergure politique  ou assise populaire  .

Cette diaspora   condescendante se considère  toujours ,  comme la locomotive dont les vrais décideurs sont au  Congo. Qu’adviendra-elle- maintenant que l’opposition a démontrer ses limites ?

Après deux décades de lutte sans faire bouger les lignes,  n’ est  il pas temps pour la diaspora de faire son auto- critique, afin de dégager des pistes de sortie pour un meilleur engagement politique ?

La diaspora doit comprendre que c’est a elle que repose l’espoir du peuple tout entier.

YA LUBU NINI NWETA NWETA LE NZOÏSTE VISIONNAIRE.

Partager :

LE TRIBALISME ARME DE DESTRUCTION MASSIVE DU COMBAT  DE LA DIASPORA.

 

Celui  qui dénonce la diaspora est considéré comme un traître, Guy Romain Kinfoussia en a pris à ses dépends

Qu’on se le dise  sans complaisance aucune, la réalité est que  le combat politique  de la diaspora, souffre des gros maux tels que ;   le tribalisme,  la non   délivrance  de son moi, qui constituent des véritables handicaps  et rendent inefficace la lutte de libération du Congo sous le joug du SASSOUÏSME.

Curieusement  , force est de  constater que l’autocritique  n’est point acceptée  dans cette  nébuleuse  , pour bien masquer   les guéguerres de leaderships et d’égos surdimensionnés qui dominent cette marre aux diables politiques.

Il est en effet, temps de crever cet abcès  pour une refondation ou réorganisation du combat pour le changement au Congo,  a l’instar du Tchad , RDC, RCA. SENEGAL ,MALI ,SOUDAN, BENIN COTE D’IVOIRE ,GUINEE KONAKRY.

En vérité, en vérité, aucune avancée remarquable ne pourra se faire  dans cette atmosphère,  tant que  la vision des uns et des autres aura pour support  l’attachement à la tribu ou à l’ ethnie,  en s’arque boutant sur le sophisme ambiant   pour mieux   masquer le ressentiment envers celui qui n’est pas de la  même région que soi.

Il est incompressible , ubuesque qu’en plein 21éme siècles ,  que  les congolais  qui vivent dans un pays démocratique comme la France,  affichent  des comportements primitifs, alors qu’ils devraient servir de modèle dans ce combat de longue haleine  , pour le bienêtre du peuple congolais  , face aux  fantoches des occidentaux  qui font  main basse sur les richesses du Congo  en confisquant les liberté fondamentales.

A force de s’enfermer dans une logique  ethno-tribale régionale, la convergence des énergies est quasiment impossible et cela saute à l’œil nu   .

Cette  diaspora est aussi   tribale que SASSOU-NGUESSO  , au point d’en faire un parallélisme  , parce que constituée des cancres ,  des idiots des personnes sans formation politique ni idéologique .

LE DEBAT EST OUVERT.

YA LUBU NINI NWETA NWETA NZOÏSTE  .

Partager :

COMMENT RÉORGANISER LE COMBAT POUR LE CHANGEMENT APRES LA MORT DE GBP KOLELAS ?

L’Ecclésiaste Chapitre 3 – (Version Louis Segond révisée – Colombe – 1978) – YouTube

L’ambition de réorganiser ou refonder le combat pour le changement impulsé par le Président GBP KOLELAS , et son colistier le Président J J S YHOMBI  OPANGO ,  est à la croisée des chemins.

Il est absolument impératif  de créer les conditionnalités objectives d’une alternative politique au Congo , dans le contexte actuel il est impérieux de partager un certain nombre de points de vue pour continuer ce combat.

C’est pour cela qu’il serait de bon aloi de s’inspirer du livre l’Ecclésiaste en son chapitre 3 et de J. J. Rousseau qui disent, respectivement, je cite:

01 – Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel : un temps pour donner la vie, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher; un temps pour tuer, et un temps pour guérir ; un temps pour détruire et un temps pour construire; un temps pour pleurer, et un temps pour rire.

02- « Il n’y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat.

C’est avec la  volonté, la solidarité et la cohésion nationale des filles et fils du Congo, que  la libération du peuple sera  effective et totale.

Combattons pour lui et pour le pays.

Voici plus d’un demi- siècle d’indépendance que ce changement tant espéré reste introuvable,  et le constat est  implacable car cela  ressort de l’inefficacité de ’l’opposition politique congolaise ainsi que des nébuleuses de la diaspora engagées sur la voie du changement.

L’environnement politique étant fortement  corrompu,  le discours politique portant sur la prise en compte des réalités locales est fréquemment et malheureusement taxé d’être une voie de compromission notamment au sein de la Diaspora.

La problématique de réorganisation ou de refondation du paysage politique s’impose tout azimut.

Le nouvel ordre  politique pour maintenir le flambeau de la dynamique du changement impulsé par le Président GBP KOLELAS   , et son colistier le Président JJS YHOMBI OPANGO, est de créer une fédération pour un Congo  qui gagnera ensemble,  et pour cela une méthodologie et  une feuille de  route sont nécessaires.

C’est pourquoi  les acteurs politiques de l’intérieur et de l’extérieur doivent travailler  en synergie.

Les abeilles arrivent à construire une ruche dans l’union.

YA LUBU NINI NWETA NWETA LE NZOÏSTE VISIONNAIRE.

Partager :

UNE ELECTION, UN PRESIDENT CANDIDAT .

Une élection. Un Président Candidat à sa succession spectaculairement réélu. Une cérémonie d’investiture d’un faste peu commun honorée d’un parterre de convives de haut niveau… Un discours, des promesses, un nouveau mandat s’ouvre.
Puis, plus rien…

Nous le savions. L’acte d’après sera un canular qui mettra fin aux illusions d’un mandat avant qu’il n’ait commencé. Il n’y a guère de plan de renouveau à la mesure de l’artillerie lourde d’une campagne exorbitante. Pas de solutions originales pour sortir de la tenaille économico-financière lestée du poids d’un endettement hors norme. Un mandat mort-né ! La parole aux électeurs (…)

Partager :

AFRIQUE CENTRALE ENTRE NEO-COLONIALISME ET NEO- NAZISME FRANÇAIS.

 

La domination des temps contemporains  de la France sur ces anciennes colonies  est totalement déconcertante et révoltante.

la reponse à la question  que valent les constitutions en Afrique centrale posée dans notre précèdent  article , ne peut être que  ce  qu’a vécue  la France sous l’occupation.

En effet , Ne pouvant ruminer sa défaite, la France a développé des tares génétiques  de l’ensemble d’idéologies  et de mouvements se réclamant du National-Socialisme.

Considérant que le Nazisme disparu en 1945 , avec la mort d’Adolf Hitler ,  et la chute du IIIe Reich, le néocolonialisme français fédèrent toutes ses idéologies  et s’invitent a  nazifié sur les anciennes colonies ,  en maquillant son  crime sous le sceau de la démocratie et de père  noël ,  pour demeurer  ce qu’elle a toujours été, une France des  collabos ,   jetant son dévolu   Néo- Nazis sous les tropiques.

Le temps  est arrivée de se débarrasser de toutes les étiquètes que cette France des collabos  pose sur les Africains et ce n’est pas à elle  de le faire, car jamais elle n’ honorera les dignes fils  d’Afrique  , qui ont lutté pour la dignité de l’homme noir.

Il n’ya que les Africains qui peuvent transformer l’Afrique en commençant à ne plus se soumettre cette France des collabos.

Tant que les présidents des états de l’Afrique  Centrale   demeureront  des porteurs du vin à boire  pour  l’Elysée, cette partie du monde restera le berceau  des pleurs et  des  lamentations,.

Il ne faudra même pas espérer une once d’ émancipation de ces peuples martyrisés , infantilisés, paupérisés ,  dont le quotient intellectuel reste sujet à caution  , par rapport aux peuples qui ont réussi à relever le défi  contre  la domination étrangère sur leur sols respectifs  à l’instar des peaux jaunes et de  quelques Anglophones Africains  .

Hormis  ces présidents de la France des  collabos , il y a aussi le cas de ces Africains ,  qui se prennent pour des érudits du continent ,  alors qu’on sait pertinemment que leurs premières sources d’informations   n e sont  que les médias du quai d’Orsay  dont ils sont les caisses de résonnances  tel que : RFI, TV 5,FRANCE 24,JEUNE AFRIQUE,AFRICA N° 1.

A suivre…

A bon entendeur !

YA LUBU NINI NWETA NWETA LE NZOÏSTE QUI ACCEPTE LA MORT

(LOU FOUA LUA KANDI)

Partager :

QUE VALENT LES CONSTITUTIONS EN AFRIQUE CENTRALE ?

 

 «Les États africains ont davantage besoin d’institutions fortes que d’hommes forts !» affirmait Barack Obama. Malheureusement, les autorités françaises ne l’ont jamais entendu de cet oreille, ce précepte évident est boycotté par le soutien de ces derniers à leurs sous- fifres qui organisent des mascarades  électorales pour distraire les peuples  afin de sauvegarder les intérêts de la France.

Le gotha qui a fait honneur à  l’investiture de SASSOU-NGUESSO   pour  sa énièmes mascarade le prouve à suffisance.

La vérité est comme le soleil .Elle fait tout voir  et ne laisse pas regarder dixit Victor Hugo, c’ est pour cela que le vieux sage Korobo MATSOUANISTE m’a toujours dit  ceci  , ton propre moi  est à la fois ton ami et ton ennemi.

En réalité depuis le 19 emes  siècles l’impérialisme français ne fait que changer de paradigme tel qu’un caméléon qui change de couleur selon les situations  , pour les autorités françaises , les africains ne sont pas autres choses que des bêtes de sommes ,  qu’ ils  manipulent à leur guise , ils  mettent en place des stratégies qui sont en leur faveur pour cacher l’inhumanité   enfouie eux. .

Cette histoire  s’est  matérialisée   avec les indépendances nominales dans les années 60 , après la loi n° 56-619 du 23 juin 1956 , dite loi  cadre  Defferre, autorisant le gouvernement français à mettre en œuvre les réformes et à prendre les mesures propres à  assurer l’évolution  des territoires relevant du ministère de la France d’outre -mer  .

L’homme Africain à beau se considérer affranchit ,   mais il n’a jamais compris ce que c’est que  la souveraineté , ce  corollaire de la démocratie totalement inexistant en Afrique Centrale  géré  par la main noire de la France enveloppée dans un gant en velours ,   dont la constitution fait office de matrice  à toutes les constitutions des  pays de l’ espace francophone.

Pour cela ,  rafraichissons – nous un peu la mémoire  afin de mieux comprendre et illustrer ce propos  , qui démontre que  les pays du pré carré français n’ ont jamais été affranchi

Congo , souvenons –nous du quitus de François Hollande  à Sassou_Nguesso pour le changement de la constitution au grand dam du peuple.

Cote d’ Ivoire,   du volte-face d’Alassane Ouattara pour demeurer au pouvoir ,  avec l’appui d’Emmanuel Macron , et aujourd’hui du Tchad qui bénéficie d’une ambiguïté démocratique de la France.

 » Cette même France , qui exigeât le respect de la constitution au trublion Daddis Camara en guinée Conakry ,   le retour du pouvoir des civils au   Mali .est épinglé  avec  le coup d’état perpétré  au Tchad  , parce que c’est de cela dont on parle , il y a un coup d’Etat ou le fils du président se coopte 18 mois de transition  , avec la promesse de vagues élections, et la France dit « bravo, vive la stabilité politique.   » et prend acte des conditions dans lesquels la transition commence, en espérant   une transition pacifique vers « une gouvernance civile stable et que la transition militaire sera la plus brève possible », selon le porte-parole du  gouvernement. https://www.bbc.com/afrique/45732335

Avec de telles postures , comment ne pas donner raison  au Sage  General- Ecrivain  Benoit Moundéle-Ngollo , qui dit dans son livre intitulé Micmacs et Tripatouillages Politiques en Démocratie à la page 71 je cite «  tout est faux et vrai à la foi ;.., l’amitié, la parenté  , la camaraderie , c’est faux… , les institutions , les constitutions, les religions, c’est du faux…, la démocratie qui dirige les républiques c’est du faux, y compris la république « … ?

Chers  Africains  , il est temps de  mettre fin à la domination de la France  sous toute ses formes dans nos pays  car. la plus grande réussite du diable c’est d’avoir convaincu le grand nombre du monde de sa non existence. 

YA LUBU NINI NWETA NWETA LE NZOÏSTE CONSTITUTIONNALISTE.

Partager :