M’Bamina

Posted by M'Bamina on Saturday, August 5, 2017

Partager :

LES VILLAGES AU POOL SONT LE SYMBOLE DE LA GRANDEUR.

LES VILLAGES AU POOL SONT LE SYMBOLE DE LA GRANDEUR.
Le village symbolise un lieu de naissance où l’individu, appelé Villageois ou Villageoise, commence ses premiers pas de la vie à comprendre le milieu d’où il ou elle est issu(e). Ce monde familial constitué du Père et de la Mère va oeuvrer à insérer le nouveau né dans la communauté villageoise. Cette communauté qui va accueillir le nouveau venu ou la nouvelle venue a ses codes de conduite. Va venir l’initiation aux règles de défense, de construction, de langage, de respect aux Anciens et du Cosmos. Le métier de la terre ( cultivateur ) et d’autres métiers vont concourir à sa formation.
Plusieurs chanteurs Kongo Lari et Sundi chantent la grandeur de ces villages qui ont fait sortir des hommes et femmes de qualité ont rayonné dans la République. De Michel RAFA, Theo Blaise KOUNKOU, MOUTOUARI Kosmos, NKOUKA Célestin, Franklin BOUKAKA, Josys Joseph TOUNGAMANI, Antoine MOUNDANDA, Jacques LOUBELO Rapha BOUNZEKI, Hardos MASSAMBA, Youss BAND, Armand MANZIONO, Casimir ZAO et autres, la liste est longue. SAMBA NGO dans:  » Bongui yé  » ce Centre commun du Savoir Pooliste chanté d’une façon magistrale par SAMBA NGO avec les M’Bamina.
Ces villages toutes particulières avec des grands noms ( MATSOUA, MABIALA MA NGANGA, MBIEMO, MILONGO, YOULOU, Cardinal Émile BIAYENDA, BUETA BONGO, Ta KONGO, Ta BIZA. Ma Yâta ma ba mfumu sont détruits par la horde des soldats de Sassou Nguesso.
A travers ces chansons de notre mémoire historique, nous allons les rebâtir avec un souffle nouveau. Ces villages qui avaient l’Âme de la Responsabilité, de la Créativité ont été détruits par le Renard Sassou Nguesso.
L’esprit global du POOL nous aidera à donner un sens à la résurrection de ces lieux endommagés par la barbarie. Yaka dia mama qui vient toujours du village ne trouve plus une place de paix pour cultiver. Ces militaires de Sassou Nguesso coupent les arbres symbole de la Vie ( connaissance du Bien et du Mal ). Les villages constituent pour nous l’arbre que l’on appelle le BA DIA N’SEKE dont les racines ne périssent JAMAIS.
#Le_Digne_Fils_Du_Pool
Parfait Bihani

 

 

Partager :