Diaspora congolaise : Quel projet fédérateur pour une lutte efficace

Le 18 décembre 2009 Mbiki de Nanitelamio débarque à paris ou il rencontre le conseil de la diaspora congolaise pour la restauration de la démocratie en sigle (Codicord) à l ‘assemblée nationale française,  il expose  son projet  fédérateur de rassemblement de la diaspora congolaise.

Pour la suite une interpellation à tous les membres de bonne foi du codicord de l’époque d’ en faire le récit du boycotte infligé au rassemblement de la diaspora  tant souhaité par le Mbuta mbiki de nanitélamio père et précurseur du rassemblement de la diaspora travestit aujourdh’hui par certains membres de la diaspora comme (le rassemblement  de la diaspora est devenu l’évangile selon Mbiki ).

Faisant fi au rassemblement prôner par Mbuta Mbiki la diaspora congolaise, demeure plonger dans une situation de crise de leadership sur fon d’égo surdimensionné, patauge dans un désordre organisationnel sans précèdent avec une prolifération des structures politiques, les jeunes qui prennent conscience et qui intègrent la lutte refusent de fortifier les structures existantes, cette illustration du combat fragilise déjà, la lutte contre le valet de l’impérialisme locaux.

Le manque d’organisation de la diaspora s’inscrit dans le prolongement tentaculaire du sassouisme  permanent. Cette dissymétrie rend le combat inefficace, cela se passe bien sur la place de paris qui, obère la lutte depuis le coup d’états sanglant de juin 1997 par une dictature de l’émotion.

La diaspora congolaise à tout pour s’entendre sauf que elle ne peut pas s’entendre. la lutte de leadership demeure et continuer à miner la diaspora aucune prise de conscience pour sortir de cette marre au diable ,caractérisée par le rejet de tel ou untel contribue à l’absence d’une culture de dialogue entre membre ou structure politiques de la diaspora

Ce douloureux constat vient d’être fait  par un autre compatriote qui, réside en Amérique du nord, le nommé Bernard PONGUI qui invite les militants politiques de paris au rassemblement.

Finalement, qu’on se le dise la diaspora de paris est elle une épine pour dégager sassou nguesso ?

Le manque d’une véritable plateforme politique offre à la face du monde un spectacle pitoyable, celle-ci a essentiellement révélé l »extrême fragilité de la diaspora de paris qui s’enlise face au sassouisme .

Nous proposons aux forces de la diaspora de paris,  de se regrouper au sein d’une plateforme.

Il s’agit à la fois de rendre la lutte efficace et d’envoyer un message fort à la communauté internationale qui considéré le duo  que forme  la diaspora congolaise et l’opposition interne d’un duo qui n’est pas a la hauteur de gérer la chose publique.

Si la diaspora congolaise de paris est incapable de se rassembler.

Nul n’ est besoin de caresser le départ sans condition de sassou et sa bande d’acolytes au regard de l’ampleur tentaculaire de la pieuvre.

on ne soigne pas un cancer avec du sparadrap !

Il s’agit ainsi d’initier un nouveau départ fondé sur une approche courageuse, gagée sur une action globale et la mise en chantier urgente d’axes prioritaires, notamment réconcilier la diaspora de paris pour arrêter son auto destruction.

Donc un dialogue ne saurait être le fait d’une seule personne.

pour accompagner l’accomplissement de ce projet la diaspora doit tenir une rencontre a paris avec certaines personnalités que nous appellerons les voix autorisées afin de porter le message du peuple congolais et de sa diaspora dans les centres de décisions de ce monde

Partager :

LES VILLAGES AU POOL SONT LE SYMBOLE DE LA GRANDEUR.

LES VILLAGES AU POOL SONT LE SYMBOLE DE LA GRANDEUR.
Le village symbolise un lieu de naissance où l’individu, appelé Villageois ou Villageoise, commence ses premiers pas de la vie à comprendre le milieu d’où il ou elle est issu(e). Ce monde familial constitué du Père et de la Mère va oeuvrer à insérer le nouveau né dans la communauté villageoise. Cette communauté qui va accueillir le nouveau venu ou la nouvelle venue a ses codes de conduite. Va venir l’initiation aux règles de défense, de construction, de langage, de respect aux Anciens et du Cosmos. Le métier de la terre ( cultivateur ) et d’autres métiers vont concourir à sa formation.
Plusieurs chanteurs Kongo Lari et Sundi chantent la grandeur de ces villages qui ont fait sortir des hommes et femmes de qualité ont rayonné dans la République. De Michel RAFA, Theo Blaise KOUNKOU, MOUTOUARI Kosmos, NKOUKA Célestin, Franklin BOUKAKA, Josys Joseph TOUNGAMANI, Antoine MOUNDANDA, Jacques LOUBELO Rapha BOUNZEKI, Hardos MASSAMBA, Youss BAND, Armand MANZIONO, Casimir ZAO et autres, la liste est longue. SAMBA NGO dans:  » Bongui yé  » ce Centre commun du Savoir Pooliste chanté d’une façon magistrale par SAMBA NGO avec les M’Bamina.
Ces villages toutes particulières avec des grands noms ( MATSOUA, MABIALA MA NGANGA, MBIEMO, MILONGO, YOULOU, Cardinal Émile BIAYENDA, BUETA BONGO, Ta KONGO, Ta BIZA. Ma Yâta ma ba mfumu sont détruits par la horde des soldats de Sassou Nguesso.
A travers ces chansons de notre mémoire historique, nous allons les rebâtir avec un souffle nouveau. Ces villages qui avaient l’Âme de la Responsabilité, de la Créativité ont été détruits par le Renard Sassou Nguesso.
L’esprit global du POOL nous aidera à donner un sens à la résurrection de ces lieux endommagés par la barbarie. Yaka dia mama qui vient toujours du village ne trouve plus une place de paix pour cultiver. Ces militaires de Sassou Nguesso coupent les arbres symbole de la Vie ( connaissance du Bien et du Mal ). Les villages constituent pour nous l’arbre que l’on appelle le BA DIA N’SEKE dont les racines ne périssent JAMAIS.
#Le_Digne_Fils_Du_Pool
Parfait Bihani

 

 

Partager :

Biens mal acquis

Biens mal acquis
Serait – il faire preuve d’un sentiment de mauvaise foi à, s’intéresser sur la démarche ambigüe des associations transparency international, sherpa au sujet des biens mal acquis des dictateurs du pré-carré Français en Afrique ?
Force est de constater que ces associations ne s’acharnent qu’aux lionceaux ce qui permet aux lions d’avoir la paix dans leurs âmes face à la justice française.
En agissant de la sorte, transparency international, sherpa font preuves de deux poids deux mesures dans ce dossier , qui devrait aussi épingler les banques françaises dans le rôle qu’elles jouent pour le blanchissement d’argent qui facilite l’acquisition de ces fameux biens par nos dictateurs bien aimés .
En effet, jeudi 23 novembre 2017 , s’est tenue à paris à l’assemblée nationale française, une conférence sur les biens mal acquis par, le célébrissime William Bourdon.
L’absence remarqué des associations suivantes : La FCD , la PPCI dont l’antériorité est incontestable et restera incontesté dans l’affaire des biens mal acquis attire l’attention de plus d’un congolais.
Par contre , curieusement le MRLC nouveau venu dans l’arène politique de la diaspora congolaise y a été convié en tant que partie civile selon les propos de son secrétaire général et les indignés 242 qui contribuent à la vulgarisation et matérialisation de ce dossier à caractère typiquement sensationnel n’y ont pas été convié.
L’on se demande si se porter partie civile dans une affaire , se décrète par une simple participation à une conférence tenue par un avocat célèbre ou ,relève de la compétence d’un juge chargé de l’instruction de celle-ci.
Un éclaircissement s’impose de la part du MRLC au risque de faire du Sassou sans Sassou.
L’ambiguïté dans les procès des biens mal acquis est que , une fois le verdict prononcé est en défaveur du dictateur détenteur de ces biens aucune disposition ne permet la restitution des biens aux ayants droits , c’est-à-dire au peuple souverain.
Dans cette imbroglio il est impérieux d’ éclairer la lanterne de la vox populi à propos du spectacle qu’enclenche ,le faux espoir de récupérer ces biens mal acquis. Quand on sait que les biens mal acquis de l’empereur BOKASSA n’ont jamais été restituer au peuple centrafricain .
A qui profite la manœuvre ?
Ta Bibata wa Buaka Meso

 

Partager :

Les flèches empoisonnées de Tsaty Mabiala

Les flèches empoisonnées de Tsaty Mabiala

Même chez l’homme le plus intelligent, il reste toujours une étoffe pour en faire un imbécile (Hubert Védrine).
Depuis fort longtemps , l’opposition congolaise pose mille et une équations à plusieurs inconnus.
Que l’observateur politique n’arrive pas à cerner, encore moins le peuple congolais,
Qui compte beaucoup sur cette opposition.
Le spectacle incestueux continu avec Tsaty Mabiala.
Hier c ,était le cerveau Charles Zacharie Bowawo qui se plaignait de Guy parfait Koléla, aujourd’hui c’ est tsaty Mabiala qui crucifie le même cerveau Zacharie Bowawo jadis plébiscité à cause de ses fonctions d’antan.
D’où vient cette bombe à retardement au moment ou cette opposition frôle son équilibre. Finalement qui sont les vrais opposants ?
Le bon Dieu n’ a dit à personne ce qui va se passer demain.
C’est pour cela qu’on dit souvent nourrit tes amis et tes ennemis après tu verras qui et qui ?
Après ces propos daignerez- vous dire qu’il Ya une opposition au Congo ?
A se tromper des allumettes l’opposition finira par s’enflammer.
Franchement , ça sent les pétards mouillés de sassounguesso le fieffé manipulateur.
Nous sollicitons une vraie réconciliation des acteurs politiques sensés être opposants aux yeux du peuple congolais, traumatisés par diverses maux et la guerre des mots de l’opposition.
Ta Kimbalouka mbalouka

 

Partager :